Purification d'acide sulfurique residuaire par precipitation de metaux lourds

par JEAN-VALERY MARTIN

Thèse de doctorat en Sciences et techniques communes

Sous la direction de D. Bauer.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail porte sur l'elimination des metaux lourds contenus dans les acides sulfuriques usages, la concentration des acides peut etre de 1 a 18 m. Apres un rappel bibliographique des proprietes de l'acide sulfurique et des travaux existant sur des separations analogues, il est choisi de retenir des reactifs soufres pour effectuer les separations recherchees. Le dihydrogenosulfure, les sulfures de sodium ou de baryum et des sulfures organiques ont ete retenus. Seuls ces derniers donnent des resultats corrects en milieu tres acide. La formule des precipites a ete determinee. Il est montre que, selon le metal, ce n'est pas obligatoirement le meme complexe qui se forme lorsque l'on opere par precipitation ou par extraction liquide-liquide, c'est a dire en dissolvant le reactif organique dans un solvant inerte tel que le dodecane. Le cas du cadmium a ete choisi comme exemple type. De tous les cations etudies, le mieux elimine est le mercure, les reactifs sont efficaces jusqu'a des concentrations en acide sulfurique de 17 m.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 p.
  • Annexes : 161 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999PA066687
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.