Etude stratigraphique du permo-trias tethysien (sedimentologie, geochimie et magnetostratigraphie)

par SOFIA ZERARI LEDUC

Thèse de doctorat en ?

Sous la direction de MAURICE RENARD.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La chimiostratigraphie, basee sur l'etude des elements traces, est maintenant bien etablie pour des periodes allant du jurassique a l'actuel. Les resultats de cette these ont permis de prolonger les connaissances de la paleochimie et de la paleo-oceanographie de l'ocean tethysien jusqu'a la periode de transition paleozoique/mesozoique (permien/trias). Pour cette etude, notre choix s'est porte sur des coupes de plate-forme et de bassin situees dans differentes parties de la tethys : armenie, turquie, pakistan, grece et roumanie. Nous presentons dans un premier temps quelques generalites sur la stratigraphie, les facies, et les caracteres paleontologiques du trias ainsi que les differentes hypotheses sur les causes de la crise permo-triasique. Ensuite, apres une introduction methodologique des techniques physico-chimiques utilisees (geochimie des elements-traces et magnetostratigraphie) nous examinons les resultats obtenus a partir : - des coupes permo-triasiques : curuk dagh (djulfien/induen) en turquie et sovetachen (midien/induen) en armenie, - des coupes du trias inferieur : nammal gorge (dienerien/spathien) et landu nala (smithien/spathien) au pakistan, - des coupes du trias inferieur au trias superieur : en grece, trois coupes ont ete etudiees : marathovouno a chios, epidaure en argolide et aghia triada a hydra. En roumanie, nous avons analyse plusieurs sections en domaines de plates-formes dont la synthese correspond a la coupe composite d'east-agighiol, et nous avons compare cette derniere a des sections de bassins (trei fantani-bididia). Deux coupes intermediaires, zebil et uzum bair, permettent de suivre l'evolution des elements-traces depuis la plate-forme jusqu'au bassin. L'etude des elements traces de la coupe de curuk dagh (djulfien/induen) en turquie et sovetachen (midien/induen) en armenie revele l'installation de deux etats chimiques distincts de l'ocean, qui s'exprime par des concentrations tres differentes entre le permien superieur et le trias inferieur. En effet, au passage permien superieur (djulfien-dorashamien)/trias inferieur (induen), les concentrations moyennes en strontium passent approximativement du simple au double (environ de 400 a 800 ppm dans les deux coupes). A curuk dagh, la correlation strontium-magnesium montre que l'ensemble permien est rattache a une plate-forme a production coquilliere, alors que l'ensemble trias inferieur, qui se detache clairement de l'ensemble permien, est, quant a lui, rattache a une plate-forme de type microbienne (microbialite). Enfin, une comparaison des concentrations moyennes en strontium de toutes les coupes etudiees nous a permis de distinguer les coupes rattachees au domaine de plates-formes de celles appartenant aux domaines de bassins.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 p.
  • Annexes : 283 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1999 680
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.