Contribution a l'etude de la mobilite d'elements potentiellement toxiques presents dans des residus ultimes solidifies/stabilises, des machefers ou des terres contaminees

par ANNE-LAURENCE HUMEZ

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Hélène Zanni.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La mobilite des elements potentiellement toxiques presents dans un residu ultime solidifie/stabilise constitue un des criteres essentiels d'evaluation de l'impact de ces materiaux sur l'environnement. Le concept de mobilite doit etre envisage dans le cas du stockage des dechets, sous son double aspect : 1 - passage des elements de la phase solide dans la solution porale, 2 - transfert des elements de la solution porale dans le systeme de pores ou de fissures ou l'eau s'ecoule par gravite et qui existe au sein du materiau stocke. La qualification des dechets solidifies/stabilises concerne essentiellement la premiere etape. Pour cela on se propose de realiser des cinetiques de liberation dans des conditions qui sont proches de celles du milieu naturel. Cette approche consiste en l'etude experimentale du passage des elements de la phase solide a la solution porale, le lessivat d'alteration mais aussi de la phase solide, le reliquat d'alteration. Plusieurs etapes ont ete mises en evidence lors du processus d'alteration : aux temps courts -dissolution rapide des sels qui entraine la creation d'une nouvelle classe de pores de 10000 nm aux temps longs -alteration du materiau dans sa globalite qui se traduit par une redistribution des elements au sein du materiau et a des neoformations en peripherie de l'echantillon, -alteration des phases les moins labiles les csh. Ces phases contiennent 90% des elements potentiellement toxiques. De plus grace a la notion de temps equivalent reprise dans ce travail, il est possible de donner un caractere previsionnel aux resultats. On peut en effet a partir des experiences de laboratoire estimer la vitesse des processus d'alteration dans le milieu naturel c'est a dire evaluer la mobilite des elements au cours du temps. Le fait de pouvoir acceder au concept de mobilite permet de generaliser notre approche a d'autres materiaux qui peuvent etre a l'origine de contamination des eaux souterraines.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 366 p.
  • Annexes : 56 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.