Influence de la connexion entre populations sur leur viabilite : une approche experimentale de la fragmentation des habitats

par KATIA BOUDJEMADI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean Clobert et de JANE LECOMTE.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La fragmentation des habitats est responsable de nombreuses extinctions d'especes. Notre etude se focalise sur l'une des caracteristiques des paysages fragmentes : la connectivite. Nous avons analyse l'influence de la connectivite sur la demographie, le comportement de dispersion, la dynamique et le maintien des populations. Cette etude repose sur une approche experimentale et a ete menee sur le lezard vivipare (lacerta vivipara). Le dispositif experimental est compose de systemes de deux populations, connectees ou non par de la dispersion. Les individus ont ete transferes d'un contexte montagnard a un contexte de plaine. Nous en avons tenu compte dans l'interpretation des resultats. Nous avons montre que la connexion modifiait le determinisme de la dispersion juvenile. La premiere annee de l'experience, deux periodes successives de tentatives de dispersion ont ete observees dans les populations non-connectees, alors qu'un seul pic de dispersion a eu lieu dans les populations connectees. Par ailleurs, le taux de dispersion juvenile depend de la densite dans les populations connectees uniquement. Conformement aux predictions des approches theoriques, nous avons montre que la connexion stabilisait la dynamique des populations en homogeneisant les effectifs. Nous nous attendions egalement a une synchronisation des cycles sexuels entre les populations connectees. La connexion influence bien l'organisation de la reproduction, mais c'est au sein de chaque population que cette synchronisation a lieu. L'absence de connexion, en permettant l'explosion des populations non-eteintes, ralentirait la croissance des jeunes femelles, et par ce biais, retarderait leur acces a la reproduction. La connexion semble donc agir sur l'organisation de la reproduction via son influence sur la taille des populations. Certaines approches theoriques concluent que la dispersion peut augmenter la probabilite d'extinction globale d'une metapopulation. Nous trouvons, en utilisant des modeles integrant la stochasticite demographique, que ce n'est pas forcement le cas. Ces resultats apparemment contradictoires sont probablement lies aux hypotheses sous-jacentes aux differentes approches. Selon cette etude, la connexion semble donc avoir des effets globalement positifs sur la viabilite de l'espece consideree.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 368 p.
  • Annexes : Bibliogr. : 148 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.