Etude sur la diversite des cellules inhibitrices de l'hippocampe

par PAULA PARRA BUENO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de RICHARD MILES.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans des conditions normales, l'activite de l'hippocampe est generee par les cellules pyramidales et controlee par des interneurones gabaergiques. Au contraire, dans certaines pathologies, un dysfonctionnement de l'inhibition synaptique peut produire une synchronisation epileptiforme. L'etude des interneurones est donc fondamental pour comprendre les aspects du fonctionnement normal de l'hippocampe, de meme que certains aspects pathologiques. Cette these a ete divisee en deux grandes parties : d'une part, la caracterisation des cellules inhibitrices afin d'etudier les proprietes de chaque groupe et d'entreprendre une analyse de la diversite et de la notion de type cellulaire. D'autre part, une etude fonctionnelle sur la distribution et les proprietes specifiques du phenomene d'oscillation intrinseque. Nous avons trouve de multiples groupes de cellules inhibitrices dans les diverses couches de la region ca1 de l'hippocampe, definis selon leur morphologie, leur patron de decharge et leur reponse a des neurotransmetteurs modulateurs. Cette variabilite nous a amene a suggerer qu'il n'existe pas une logique simple dans la modulation pharmacologique de ces interneurones, et qu'il doit exister un controle beaucoup plus subtil de la modulation des fonctions hippocampiques et met en question la definition du type cellulaire et les limites raisonnables sur le nombre de groupes cellulaires existants. D'autre part, nous avons pu determiner que les interneurones de l'hippocampe expriment des oscillations sous-seuil. Il s'agit d'un phenomene dependant du potentiel, genere par des canaux sodiques et une multiplicite de canaux potassiques, et qui peut etre module par les agonistes des recepteurs muscariniques de l'acetylcholine. Cette propriete est distribuee de facon continue parmi la population des interneurones, ce qui indique que certaines proprietes intrinseques ne sont pas specifiques a certains types cellulaires et peuvent meme apparaitre ou disparaitre avec la modulation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 140 p.
  • Annexes : 203 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.