Mise en evidence de deux arn messagers pour la nrd convertase. Caracterisation et localisation subcellulaire des enzymes recombinantes correspondantes

par VERONIQUE HOSPITAL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de PAUL COHEN.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    In vitro, la n-arginine (r) dibasic (d) convertase (nrd convertase ; ec 3. 4. 24. 61 ; 140 kda), metalloendopeptidase de la famille m16 purifiee a partir du testicule de rat, clive selectivement en amont de residus arginine inclus dans des paires d'acides amines basiques. L'adnc isole code pour une proteine qui se caracterise par un peptide signal putatif d'adressage au re, par un domaine acide de 71 residus et le motif hxxeh. Son profil d'expression au cours de la spermatogenese et sa localisation au niveau de deux structures microtubulaires de la spermatide agee (l'axoneme et la manchette), suggerent fortement qu'elle pourrait participer au processus d'elongation cellulaire. Elle est egalement secretee par la cellule germinale et par les cellules el4, lignee cellulaire d'origine lymphocytaire. Le travail presente dans ce manuscrit rapporte : (i) le clonage de l'adnc de l'enzyme humaine et l'identification de deux especes moleculaires, le premier transcrit, hnrd1, est equivalent a celui precedemment caracterise chez le rat alors que le second, hnrd2, se distingue par une insertion de 204 nucleotides. Ce dernier, bien que moins represente dans le testicule de rat, a egalement ete caracterise. La proteine correspondante, nrd2 convertase, presente donc un segment additionnel de 68 residus positionne entre le domaine acide et le motif hxxeh. Les structures primaires des proteines humaines et de rat sont fortement conservees (92% identite). (ii) la distribution tissulaire et cellulaire des transcrits nrd analysee par northern blot, bien que le testicule soit le site principal de leur expression, ils sont largement exprimes, et l'expression de la nrd2 convertase n'est pas restreinte a ce tissu. (iii) l'analyse comparee des proprietes biochimiques et enzymatiques des deux isoformes surexprimees ainsi que leur localisation subcellulaire. Similaires et comparables a l'enzyme purifiee du testicule de rat, les deux isoformes ne se sont distinguees que par leur stabilite relative. Bien que leur specificite de clivage evoque celle d'enzymes de la voie de secretion, elles sont principalement localisees dans le cytoplasme des cellules qui les surexpriment. La nrd convertase semble donc etre une endopeptidase cytoplasmique. Les mecanismes conduisant a sa secretion ainsi que ses substrats in vivo restent a determiner.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 154 p.
  • Annexes : 394 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.