Etude des modifications du transcriptome d'eucalyptus globulus et de pisolithus tinctorius au cours du developpement de la symbiose ectomycorhizienne

par CATHERINE VOIBLET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Francis Martin.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les ectomycorhizes sont des associations symbiotiques etablies entre les racines des arbres et certains champignons du sol. Ces relations mutualistes, dont les benefices sont avant tout trophiques, entrainent des modifications morphologiques et metaboliques importantes des deux partenaires. La formation de l'ectomycorhize d'eucalyptus globulus-pisolithus tinctorius, s'accompagne d'un changement du patron proteique des racines et du champignon. L'expression genique des deux partenaires est egalement modifiee au cours de l'etablissement de la symbiose ectomycorhizienne. Afin d'acquerir une vision globale des genes exprimes et regules au cours de la formation de l'ectomycorhize d'eucalyptus globulus-pisolithus tinctorius, nous avons, au cours de ce travail, developpe un programme de sequencage systematique (est) d'adnc issus d'une banque d'adnc d'ectomycorhize en cours de formation. Ainsi, l'obtention de 508 ests (expressed sequence tag) nous a permis, par comparaison de sequence, d'etablir le premier repertoire des fonctions exprimees au sein d'une ectomycorhize. L'expression des genes correspondant a ces 508 ests a ete ensuite analysee par filtres d'adnc. Nous avons ainsi pu etablir les profils d'expression de 428 genes dans la racine ou le champignon non associe et dans l'ectomycorhize en cours de formation. Cette etude a montre que les principales fonctions exprimees au sein d'une ectomycorhize d'eucalyptus globulus - pisolithus tinctorius couvrent l'expression des genes et la biosynthese des proteines (30,5%), la structure cellulaire et le cytosquelette (15. 5%), le transport et la transduction de signaux (13%) et le metabolisme (13%). La moitie des ests obtenus correspondent a de nouveaux genes non repertories jusqu'ici dans les bases de donnees internationales. L'analyse de l'expression de ces genes par filtres d'adnc a souligne que 81% des transcrits presents dans l'ectomycorhize sont d'origine fongique. Nous avons identifie 96 genes regules par la symbiose (sr), dont 27 ont ete identifies par la technique d'hybridation soustractive (ssh). Parmi ces genes sr nous avons revele l'importance de nombreux genes correspondant a des proteines parietales fongiques (hydrophobines, srap32).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 269 p.
  • Annexes : 390 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.