Boutons-pression moleculaires dans des phases lamellaires inverses stabilisees par des interactions steriques

par NICOLAS TAULIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de MARCEL WAKS.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le comportement d'une phase lamellaire inverse, stabilisee par des interactions steriques, a ete etudie en presence d'inclusions de structure generale hydrophile / hydrophobe / hydrophile. La phase lamellaire est composee d'un empilement de lamelles separees par du dodecane. Chaque lamelle est formee de deux monocouches d'un tensioactif non-ionique entourant une faible epaisseur d'eau. Trois types d'inclusions ont ete etudiees. _ les premieres (proteine ou peptides) qui possedent dans leur partie centrale une helice hydrophobe, agissent comme des boutons-pression en rapprochant localement deux lamelles voisines. On observe une expulsion de dodecane hors de la phase lamellaire accompagnee d'une diminution de la periode interlamellaire, d b avec la concentration d'inclusion c : d b c 0. 5 ce comportement s'explique en supposant que les longueurs d'onde des fluctuations des lamelles sont limitees par la distance moyenne entre les boutons-pression. Nous avons egalement demontre que la presence des boutons-pression ne change pas de facon significative la rigidite de lamelles et que la compressibilite de la phase lamellaire depend de la longueur hydrophobe du bouton-pression. La formation de bouton-pression n'est pas systematique, mais depend de la structure des inclusions. _ le phenomene de bouton-pression n'a jamais ete observe lorsque la partie centrale de l'inclusion est composee d'une chaine aliphatique (molecules bolaformes). En effet soit aucun changement n'apparait, soit lorsqu'un motif hydrophile est insere dans la chaine aliphatique centrale, une diminution de la periode interlamellaire est observee. Dans ce dernier cas, nous avons interprete les resultats en considerant que la molecule bolaforme s'insere dans les monocouches de tensioactif. _ le troisieme type d'inclusions est constitue des polymeres triblocs dont les dimensions sont superieures a la distance interlamellaire. Le comportement d'un tel systeme, plus complexe, n'a pas pu etre completement elucide.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 168 p.
  • Annexes : 89 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.