Listeria monocytogenes, vecteur d'expression bacterien de la molecule lack/p36 de leishmania major : effet sur le developpement des lymphocytes t cd4 et l'evolution de la lesion chez des souris genetiquement sensibles et resistantes a ce pathogene

par NEIROUZ SOUSSI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de PIERRE GOOSSENS.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'infection experimentale de la souris par l. Monocytogenes, bacterie a gram +, declenche un processus infectieux aigu (10 jours). Le microenvironnement riche en il-12 qu'elle cree dans les organes lymphoides engage, dans une voie de type 1, les lymphocytes t cd4 et cd8 qui vont exprimer des fonctions essentielles pour assurer la clairance des bacteries. Alors que la majorite des experimentateurs ont utilise l. Monocytogenes comme vecteur d'expression d'antigenes heterologues pour eprouver les fonctions des lymphocytes t cd8, nous avons evalue la capacite de l. Monocytogenes recombinantes a induire le developpement d'effecteurs t cd4 th1 chez des souris genetiquement sensibles balb/c et resistantes b10. D2 a l'infection par des parasites a developpement strictement intracellulaire l. Major. Nous avons fait exprimer la molecule lack de l. Major par deux souches de l. Monocytogenes de virulence attenuee et la souche parentale. Le gene lack a ete insere en aval des sequences promotrice et signal de la listeriolysine en vue de la secretion de lack. La transformation de ces souches a ete realisee par transfert d'un plasmique porteur du gene lack ou par son integration dans le chromosome des bacteries (acta-lack-lm c h r, wt-lack-lm c h r). Un phenotype protection/guerison a ete obtenu chez les souris des deux lignees. Toutefois, l'obtention de ce phenotype chez les souris balb/c a exige un certain nombre de contraintes. En effet, l'immunisation par acta-lack-lm c h r provoque un delai d'apparition de la lesion qui augmente en fonction du nombre d'injections. Seule l'immunisation par wt-lack-lm c h r previent l'apparition de la lesion apres inoculation de l. Major et les souris resistent a une re-infection. L'immunisation par ces deux souches recombinantes fait apparaitre une importante reponse inflammatoire autour du 7 e m e jour, moment ou seuls des lymphocytes cd4 th1 reactifs a lack sont detectes dans le ganglion drainant le coussinet plantaire ou sont delivres les parasites.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 210 p.
  • Annexes : 411 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.