Structure fonctionnelle de l'acetylcholinesterase : mise en evidence d'un nouveau site regulateur. organisation des oligomeres

par STEPHANIE SIMON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean Massoulié.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous nous sommes interesses aux aspects moleculaires, structuraux et catalytiques de l'acetylcholinesterase (ache). L'ache de gymnote est la plus rapide parmi les differentes cholinesterases. La premiere partie de la these est consacree au clonage et a l'analyse de la structure du gene codant l'ache de gymnote. Cette enzyme possede un peptide c-terminal de type t (code par son dernier exon), necessaire pour l'oligomerisation de l'ache. Le domaine catalytique comporte un peptide additionnel de 29 residus, situe a la surface de la molecule a l'oppose de l'entree de la gorge catalytique. L'analyse du gene codant l'ache de gymnote montre que le domaine catalytique est code par trois exons. L'expression de constructions partiellement genomiques dans des cellules de mammiferes conduit a des epissages anormaux, qui n'existent pas in vivo. Dans une deuxieme partie, nous avons utilise des aches chimeres rat/gymnote pour determiner les sites de liaison de trois anticorps monoclonaux inhibiteurs de l'ache de gymnote. Deux de ces anticorps inhibent l'enzyme en se liant avec le site peripherique situe a la surface de l'ache, a l'entree de la gorge catalytique. Le troisieme anticorps se lie dans la region de la porte arriere theorique. C'est la premiere indication experimentale que du role de l'hypothetique porte arriere dans le mecanisme catalytique. Dans la troisieme partie, nous avons cherche a definir un domaine de la sous-unite catalytique d'ache de type t qui assure son association avec le sous-unite collagenique (colq). On sait qu'un motif peptidique (prad) de la partie n-terminale de colq est suffisant pour assembler ces molecules heteromeriques. Nous savions aussi que le peptide t est necessaire pour cette interaction. Nous avons pu montrer qu'il est suffisant pour associer quatre sous-unites d'ache ou d'autres proteines avec le prad. Il constitue donc un domaine independant, que nous avons appele le domaine wat (tryptophan amphiphilic tetramerization).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 204 p.
  • Annexes : 193 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.