Contribution a l'etude des variations physiologiques et pathologiques des pressions uretrales chez l'animal et chez l'homme

par GILBERTE ROBAIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Michel Perrigot.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de cette these est d'analyser le role specifique de l'uretre dans le fonctionnement vesico-uretral en etudiant la pression uretrale. Ce parametre est couramment utilise chez l'homme. Resultats : chez le chien, une anesthesie est indispensable pour effectuer les explorations. Le type d'anesthesie influence beaucoup les resultats. La xylazine entraine une diminution significative de la pression uretrale qui n'est pas observee avec le propofol. Chez le chien, l'administration d'un antagoniste dopamenergique entraine une diminution importante de la pression uretrale. Le mecanisme d'action de cette substance n'est probablement pas peripherique. Le mouton peut etre explore sans anesthesie. Il existe des modifications du fonctionnement vesical et uretral au cours de l'apparition et de l'evolution d'une maladie neurologique, la tremblante. Chez cet animal, la stimulation uretrale par un flux de serum physiologique entraine une contraction vesicale. Ce reflexe physiologique a souvent ete evoque comme une des composante du reflexe mictionnel mais n'avait jamais ete montre chez un sujet vigile. Chez l'homme, nous avons effectue un enregistrement de la pression uretrale au repos, lors d'une contraction perineale et lors de la toux. Le type de reponse semble etre bien correle avec le type d'atteinte neurologique. Chez les patients presentant une maladie neuro-degenerative des noyaux gris centraux, l'exploration de la vessie et de l'uretre retrouve dans la maladie de parkinson une vessie hyperactive et une pression uretrale normale, en revanche, dans les degenerescences strio-nigriques, la vessie est hypoactive et la pression uretrale basse. Conclusion : l'uretre est un organe complexe du fait de son anatomie, de son innervation neurovegetative et cerebro-spinale, et de la multiplicite de ses recepteurs. L'enregistrement de la pression uretrale ne permet pas de differencier le role propre de chacun de ces elements, mais permet une analyse globale de son fonctionnement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 192 p.
  • Annexes : 264 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.