Étude du milieu fortement ionisé dans les noyaux actifs de galaxies ("Warm Absorber") : modélisation multi-longueurs d'onde et diagnostics de plasmas dans le domaine des rayons X

par Delphine Porquet

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Martine Mouchet.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .


  • Résumé

    Le milieu chaud appelé warm absorber (WA) est observé dans les régions centrales des noyaux actifs de galaxies (NAGs) et plus particulièrement dans les galaxies de Seyfert 1. Il est caractérisé principalement par la présence, dans le spectre X, des seuils en absorption dus aux ions O VII et O VIII. Son étude (modélisation et observation) est une clé importante dans la compréhension des NAGs. Le travail présenté ici consiste principalement à modéliser le WA et à développer des diagnostics de spectroscopie X afin de contraindre les paramètres physiques de différents milieux chauds, tel que le WA. Ceux du WA (densité, température, processus d'ionisation) peuvent difficilement être déterminés sur la seule base des données X actuellement disponibles. C'est pourquoi, nous avons développé plusieurs types de diagnostics basés sur une approche multi-longueurs d'onde. La modélisation se fait grâce à l'utilisation de deux codes de calculs complémentaires : PEGAS et IRIS (Dumont & Porquet, en prep. ). Les résultats pour le WA (plasmas photoionisés et/ou collisionnels) ont été confrontés à des observations multi-longueurs d'onde (principalement aux raies coronales optiques du fer). Cette méthode a permis de mettre en évidence que le WA peut être au moins en partie responsable de l'émission de ces raies. Tous les modèles de WA produisant des largeurs équivalentes de raies coronales supérieures à celles observées, ont été éliminés, nous permettant de fortement contraindre les paramètres physiques du wa, et plus particulièrement la densité (n h 10 1 0 cm - 3, Porquet, et al. , 1999). Grâce aux satellites X (Chandra/AXAF, XMM), les diagnostics de plasmas à partir des principales raies des ions héliumoïdes pourront être appliqués pour la première fois aux plasmas photoionisés. Les données atomiques ont été calculées afin d'obtenir des calculs de rapports de ces raies qui permettront des diagnostics de densité, de processus d'ionisation et de température du WA (Porquet & Dubau, 1999).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-191 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 173 réf. Bibliogr. p. 175-185

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) POR
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.