Effet de la macrofaune sur la structure et les processus physiques du sol de paturages dégradés d' Amazonie

par Maria Eleusa de Oliveira Barros

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Ecologie

Sous la direction de Patrick Lavelle.

Soutenue en 1999

à Paris. Université Paris 6 .


  • Résumé

    En Amazonie brésilienne, la surface déforestée était, en 1998, supérieure à 50 millions d'hectares pour l'essentiel remplacée par des paturages. Après quelques années d'utilisation ces paturages se sont dégradés et plus de la moitie des zones mises en valeur ont été abandonnées. Cette évolution ne semble pas directement dépendante d'un appauvrissement chimique du sol, car les réserves organiques se maintiennent relativement constantes après l'installation des pâturages. Nous avons testé l'hypothèse que la baisse de la diversité de la macrofaune, en interaction avec les mécanismes physiques du sol, entraine une dégradation de la structure du sol responsable d'une perte de fertilité. Le nombre de morphotypes de macroinvertébrés diminue de 156 dans la forêt à 48 dans un päturage abandonné hydromorphe. Dans ce dernier, une seule espèce de vers de terre pontoscolex corethrurus devient largement dominante (400 ind. M - 2. L'activité de cette population provoque la formation d'une couche compacte, continue et imperméable, constituée de turricules, atteignant 20 cm d'épaisseur. Dans cette situation l'effet compactant de p. Corethrurus apparait au moins aussi intense que celui des engins lourds utilisés dans certaines pratiques de défrichement. Pour mettre en evidence la nature des mécanismes, la caractérisation physique des sols dans differents systèmes a d'abord été réalisée. On a ensuite mis en place une expérimentation basée sur l'échange de blocs de sol entre la forêt et le pâturage dégradé. L'étude de ces blocs, par analyse d'image, montre que, après un an, la porosité moyenne entre 0 et 15 cm a diminué en un an de 37% sous forêt à 19% dans les blocs de la forêt transplantés dans le pâturage. Dans le sens contraire, la porosité moyenne sous paturage, qui était de 15%, a augmenté jusqu'a 33% dans les blocs de pâturage transplantés dans la forêt. On constate ainsi que les processus de dégradation et de regénération de la structure du sol engendrés par la macrofaune sont reversibles et se réalisent à une échelle de temps voisine de l'année.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (129 p.-[3] f. de pl.)
  • Annexes : Notes bibliogr. en fin de chapitre

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 135 204
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.