Etude des effets noradrenergiques sur la memoire et l'attention dans la maladie d'alzheimer. Approche neuropsychologique et electrophysiologique

par PASCAL MISSONNIER

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Bernard Renault.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de ce travail consistait : 1) a estimer le retentissement du deficit noradrenergique sur la memoire et sur l'attention dans la maladie d'alzheimer (ma). Nous avons evalue, a l'aide d'epreuves neuropsychologiques, les capacites de memoire a long terme (mlt), de memoire a court terme (mct) et d'attention selective, sous l'effet de differentes doses d'une molecule potentialisatrice des effets noradrenergiques ; 2) a etudier, chez ces memes patients et grace aux potentiels evoques, l'action du systeme noradrenergique sur les modes de traitement de l'information (processus automatiques et processus controles) et sur le niveau d'eveil (ou vigilance). 1) a l'aide de taches classiquement utilisees dans la ma, nous avons etudie la mlt (test de rappel libre, test d'apprentissage du supra-empan spatial), la mct (test de brown-peterson, test d'empan visuo-spatial) et l'attention selective (test matriciel, test du barrage et test de stroop). Un effet medicament a ete observe aux delais de reponse les plus longs du test de brown-peterson pour l'intervalle libre et a l'item detections du test du barrage. Cependant, la mise en evidence d'un effet placebo a ces memes items ne permet pas d'affirmer avec certitude une participation noradrenergique active sur la mct et sur l'attention dans la ma. Aussi, l'accroissement du turn-over noradrenergique induit par la molecule en debut de maladie d'alzheimer n'ameliore pas la capacite memorisation a court terme et a long terme ni celle d'attention selective. Cependant, les tests neuropsychologiques ne realisent que l'etude de la performance globale et ne permettent pas d'avoir directement acces au traitement de l'information, comme c'est le cas pour les potentiels evoques. 2) au cours d'un protocole de type oddball et a l'aide de cette meme molecule, nous avons etudie l'amplitude moyenne des potentiels evoques exogenes et endogenes. Pour les stimuli standards dans la condition passive, toutes les doses de la molecule augmentaient l'amplitude de la composante n1, qui constitue un indice de l'eveil cortical. Pour ces memes stimuli standards, un effet medicament sur l'amplitude de l'onde n1 a ete observe dans la condition attentive et passive. Aucune amelioration significative n'a ete constatee sur l'amplitude de la pn precoce et de la pn tardive, ni sur celle de la composante p3b, composantes qui refletent les processus conscients du traitement de l'information. En revanche, l'amplitude des composantes n2b et p3a etait augmentee significativement par le medicament, ce qui traduit une augmentation dans les capacites d'orientation automatiques de l'attention dans la ma. L'ensemble de ces resultats sous-tend une chute l'eveil cortical et une diminution de la capacite d'orientation automatique de l'attention meme en debut precoce de la ma. L'utilisation d'une molecule noradrenergique pourrait etre employee pour lutter contre leur declin dans la ma. Ce traitement serait, en revanche, sans effet sur d'autres fonctions cognitives non-automatiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 208 p.
  • Annexes : 201 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.