La transmission du paludisme dans une region sub-aride du sud de madagascar, l'androy : influence du milieu et des modifications anthropique

par LAURENCE MARRAMA

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean Roux.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    De novembre 94 a decembre 97, une etude entomologique a ete realisee, dans une region sub-aride du sud de madagascar, l'androy, afin de caracteriser les vecteurs du paludisme, d'evaluer le niveau de transmission, d'estimer les modifications dues aux amenagements hydro-agricoles et de comparer les vecteurs de l'androy et de l'anosy, region limitrophe d'endemie palustre. L'etude de la geologie, de la pedologie et du climat de l'androy fait ressortir la repartition tres inegale des collections d'eau dans cette region. Dans huit villages de l'androy et un de l'anosy, le suivi entomologique comprenait, des captures nocturnes sur homme a l'interieur et a l'exterieur des habitations, des pieges lumineux places dans des habitations et pres des parcs a zebus, des faunes residuelles recoltees apres pyrethrage dans des habitations. Trois vecteurs sont presents dans la region de l'androy : an. Arabiensis preponderant dans le nord et dans le perimetre irrigue, an. Merus majoritaire dans le sud et an. Funestus surtout represente dans le perimetre irrigue (99% des captures) mais present dans toute la region. Hors du perimetre irrigue, an. Arabiensis et an. Merus assurent le maintien du paludisme mais leur taux d'infection est faible (0,1%). Le niveau de transmission est faible (0 a 1 piqure infectee/homme/an (pih)) et varie beaucoup d'un village a l'autre et d'une annee sur l'autre en fonction du nombre et de la persistance des collections d'eau. An. Funestus, vecteur majeur du paludisme (taux d'infection = 1%), participe a la transmission dans le nord de l'androy et assure, dans le perimetre irrigue, un niveau de transmission tres eleve (plus de 100 pih). C'est le seul vecteur retrouve dans l'anosy qui compte deux autres vecteurs majeurs (taux d'infection = 1%), an. Gambiae s. S. Et an. Mascarensis. Les resultats sont discutes et confrontes a ceux provenant d'autres regions de madagascar, de zones saheliennes africaines et de zones ayant beneficie d'amenagements hydro-agricoles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 266 p.
  • Annexes : 85 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.