Orientation dans l'espace : imagerie fonctionnelle des reseaux corticaux impliques dans la perception spatiale et le controle des mouvements d'orientation du regard

par ELIE LOBEL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de ALAIN BERTHOZ.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans cette these, nous avons etudie chez l'homme sain grace a l'imagerie fonctionnelle par resonance magnetique (irmf) les reseaux corticaux impliques dans deux aspects fondamentaux de l'orientation spatiale : la perception spatiale, et les mouvements d'orientation du regard. Nous avons tout d'abord mis en evidence les structures corticales impliquees dans la perception spatiale suivant les deux referentiels principaux que sont le referentiel egocentrique et le referentiel allocentrique. Cette etude nous a permis de montrer l'existence d'un reseau parieto-frontal a dominance droite largement implique dans la perception egocentrique mais dont certaines regions peuvent aussi traiter les informations allocentriques, ainsi que l'existence de regions incluant la partie posterieure du gyrus parahippocampique qui jouent un role specifique lors du traitement des informations allocentriques. De plus, les experiences que nous avons realisees en mettant au point la stimulation galvanique vestibulaire (sgv) dans l'environnement irmf nous ont permis de preciser, au sein de ces reseaux, certaines portes d'entree de l'information vestibulaire, indispensable a la mise a jour des informations egocentriques lors des mouvements d'orientation du sujet : des activations du sillon intraparietal avec une dominance gauche dans le cortex parietal, et des regions premotrices du cortex frontal de maniere bilaterale ont ete trouvees pendant la sgv. Nous avons aussi cherche a preciser l'anatomie fonctionnelle des regions frontales appartenant au module oculomoteur du reseau parieto-frontal. Nous avons ainsi pu mettre en evidence l'existence de correlations anatomo-fonctionnelles precises entre le fef, le sef et certains sillons du lobe frontal. De plus, la comparaison effectuee avec des donnees de stimulations intracerebrales electriques ont permis de confirmer ces resultats, de discuter la capacite localisatrice de l'irmf, et de montrer la complementarite des deux methodes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 263 p.
  • Annexes : 490 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1999 309
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.