Le recepteur de l'insuline : etudes employant l'invalidation de gene chez la souris et le systeme du double-hybride chez la levure

par BETTY LAMOTHE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de RAJIV JOSHI.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons invalide le gene du recepteur de l'insuline (ri) chez la souris par recombinaison homologue et analyse les alterations phenotypiques qui en resultent. Les souriceaux ri (-/-) sont d'apparence normale a la naissance montrant que ri n'est pas indispensable durant la vie foetal. Toutefois, la defaillance de la signalisation par ri conduit rapidement a une hyperglycemie extreme, une hyperinsulinemie et une hyperlipidemie conduisant a un diabete avec acidocetose et steatose hepatique et a la mort des animaux dans la semaine qui suit leur naissance. Le recepteur des igfs (insulin-like growth factors) de type i (rigf-i) ne represente donc qu'un recepteur alternatif partiel pour l'action metabolique de l'insuline, apres la naissance. Nous avons derive une lignee fibroblastique a partir des souriceaux depourvus de ri et montre que rigf-i active par son ligand homologue igf-i ou par l'insuline peut conduire a la stimulation de l'entree du glucose, a l'incorporation du glucose dans le glycogene et a l'incorporation de la thymidine dans l'adn ainsi qu'a l'activation de la pi 3-kinase et de la map kinase. Rigf-i possede donc clairement un potentiel metabolique et pourrait realiser certaines actions de l'insuline. Toutefois, les courbes dose-reponses pour l'effet mitogenique avec l'igf-i ou l'insuline indiquent que les differents couples ligand/recepteur ne seraient pas equivalents. Nous avons par ailleurs etudie l'interaction directe de la sous-unite regulatrice p85 de la pi 3-kinase avec la chaine de ri et de rigf-i dans le systeme du double hybride chez la levure. Ce travail a permis de mettre en evidence des differences qualitatives et quantitatives dans l'interaction de p85 avec ri et rigf-i. L'interaction differentielle de proteines effectrices avec ces deux recepteurs pourrait contribuer a la specialite de signalisation. Nous n'avons pas pu mettre en evidence d'interaction directe des domaines sh2 de deux autres proteines effectrices, syp et gap, avec ri ou rigf-i dans ce systeme.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 p.
  • Annexes : 142 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.