Chromatographie en phase supercritique : application a la distillation simulee des produits petroliers lourds

par VY KHANH HUYNH

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Marcel Caude.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La valorisation des petroles lourds passe par une connaissance approfondie de leurs proprietes physico-chimiques. La volatilite, element cle, est determinee par la technique de distillation. La distillation reelle sous pression reduite trouve ses limites a des temperatures d'ebullition voisines de 600\c. Toutefois il est possible de depasser cette temperature et d'obtenir les memes courbes de distillation en correlant le point d'ebullition des composes avec leur retention sur colonne chromatographique : c'est la technique de distillation simulee (ds) par chromatographie en phase gazeuse (cpg) qui permet d'atteindre des temperatures de 750\c environ. Au-dela, la limitation reside dans la non volatilite des hydrocarbures. La mise en uvre comme phase mobile d'un fluide supercritique presentant un pouvoir solvant envers les hydrocarbures tres superieur a celui des gaz permet d'atteindre des temperatures d'ebullition superieures a 750\c : c'est la distillation simulee par chromatographie en phase supercritique (cps). Nous avons consacree la premiere partie de ce travail a l'optimisation des conditions operatoires afin de realiser la ds par cps sur colonnes remplies de produits petroliers aussi lourds que possible. Nous avons ainsi pu utiliser des phases stationnaires classiques de la cpl comme la phase kromasil c 4 (silice greffee butyle) a des temperatures assez elevees (150-170\c) et a des pressions inferieures a 500 bars pour eluer aisement des n-paraffines en c 1 2 0 et en c 1 3 6 de maniere moins repetable. Cette phase a pu etre utilisee a 150\c pendant 3 mois sans degradation notable. Quantitativement, les courbes de ds obtenues en cps s'ecartent de celles de la cpg pour les raisons suivantes : _ lignes de base perturbees et donc non parfaitement repetables, conduisant a une integration difficile des chromatogrammes, _ resolution incomplete entre le pic solvant (xylene) et les pics d'elution des hydrocarbures les plus legers de certains produits petroliers, induisant donc une erreur sur le debut de la courbe de ds par cps. Malgre ce biais avec la cpg, notre methode est coherente puisqu'il nous a ete possible de reconstituer de maniere exacte la courbe de ds d'un echantillon petrolier a partir de ses fractions obtenues par separation par familles de satures, aromatiques et resines.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 161 p.
  • Annexes : 86 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.