Le gene bdnf humain et son contexte genomique : caracterisation et insertion dans un modele transgenique

par FABRICE GUILLEMOT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de MARIE-DOMINIQUE DEVIGNES.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le facteur neurotrophique derive du cerveau (bdnf), membre de la famille des neurotrophines, apparait comme un candidat prometteur pour le traitement de maladies neurodegeneratives. Les resultats presentes dans cette these portent sur l'etude du contexte genomique du gene bdnf humain (11p14) et sur son utilisation pour creer un modele animal permettant de reproduire son expression en vue de l'elaboration de strategies therapeutiques basees sur la regulation de ce gene. Une carte transcriptionnelle detaillee a ete etablie autour du gene bdnf humain a partir d'un chromosome artificiel de levure (yac) de 810 kb. Une collection de 9 yac a ete derivee par fragmentation de ce yac de 810 kb, conduisant a une carte dont la resolution moyenne est de 75 kb. Quatre marqueurs geniques deja connus et 10 nouveaux exons humains isoles par capture d'exons 3 ont ete positionnes sur cette carte. Cette etude a permis de preciser l'environnement du gene bdnf humain dans un intervalle de 120 kb. De plus, les 10 nouveaux exons identifies pourront contribuer a explorer la composante genetique du retard mental observe dans le syndrome wagr, qui resulte de deletions en 11p13-14. L'exon codant du gene bdnf a ete remplace sur un yac de 145 kb par le gene codant pour la proteine fluorescente verte amelioree (e-gfp). La micro-injection de ce transgene dans des ovocytes fecondes a donne lieu a 5 lignees de souris transgeniques. Dans l'une de ces lignees, l'expression du transgene reproduit l'utilisation differentielle des exons du gene bdnf endogene au niveau du coeur et du cerveau. De plus, l'observation in situ dans le cerveau montre que l'expression du transgene est restreinte a des regions connues pour exprimer fortement le gene bdnf. A terme, cette lignee de souris yac-transgeniques devrait permettre de caracteriser de nouvelles substances pharmacologiques capables de stimuler l'expression du gene bdnf humain a des fins therapeutiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 177 p.
  • Annexes : 268 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.