Etude de l'expression du proto-oncogene c-myb et de ses proprietes biochimiques au cours de la proliferation et de la differenciation monocytaire des cellules des lignees humaines hl-60 et hl-60 variantes

par Christophe Gaillard

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Bernard V. Perbal.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le proto-oncogene c-myb, qui joue un role clef dans l'hematopoiese, exerce ses proprietes transactivatrices de transcription en interagissant avec des sites de reconnaissance mre presents dans le promoteur de genes cibles. Nous disposons d'un systeme cellulaire compose des lignees tumorales myelomonocytaires humaines hl-60 variantes qui presentent une activation de la capacite des cellules a proliferer en comparaison des cellules hl-60 parentales et differents degres de resistance a l'induction de la differenciation monocytaire par le tpa. Nous avons tire parti de ces alterations pour etudier les mecanismes par lesquels le gene c-myb controle le developpement cellulaire. L'etude de l'expression de c-myb dans les cellules hl-60 variantes a revele une difference de la regulation de son expression par rapport aux cellules hl-60. Ces resultats nous ont conduit a analyser l'activite de liaison a l'adn de la proteine c-myb exprimee dans les cellules hl-60 variantes. A l'aide d'experiences de retard de migration sur gel, nous avons identifie un defaut de liaisons de c-myb avec les sites mre des genes cibles pr264 et mim-1. L'activite de liaison a l'adn est recouvree lorsque les cellules variantes sont transfectees par une proteine myb recombinante. Nous avons propose que l'alteration de liaison a l'adn puisse resulter d'une inhibition par des facteurs presents en quantite limitante dans ces cellules. De plus, nos resultats indiquent que le defaut d'interaction de c-myb avec l'adn n'interfere pas avec la proliferation des cellules variantes. L'ensemble de ces resultats montre que la proliferation et la differenciation des cellules hl-60 variantes ne dependent pas de l'activite de liaison de myb a l'adn. Ces travaux ouvrent des perspectives pour l'identification de nouveaux partenaires proteiques de c-myb dont l'association en synergie pourrait permettre a celle-ci d'exercer une activite transactivatrice independante de son interaction avec les mre des genes cibles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 292 p.
  • Annexes : 441 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.