Sequences semi-motrices dans les troubles schizophreniques : effets du niveau de difficulte sur l'activite frontale et modelisation du role de la dopamine dans cette region

par JEAN-CLAUDE DREHER

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Yves Burnod.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these est divisee en deux parties, l'une experimentale, l'autre theorique. La premiere partie, etudie comment l'augmentation de la difficulte de taches de sequences sensori-motrices influence l'activite electrique corticale et les performances des schizophrenes. Le chapitre i etudie le potentiel de preparation motrice precedant des sequences auto-inities tandis que le chapitre ii, etudie la performance des schizophrenes dans des taches de reproduction et de reconnaissance de sequences sensori-motrices. Les resultats principaux montrent que, chez les schizophrenes, il existe un deficit de focalisation de l'activite au niveau de l'aire motrice supplementaire et/ou du cortex moteur des le niveau de difficulte le plus faible mais que l'activite de ces regions augmente neanmoins avec la difficulte. Ce deficit de focalisation est interprete dans le sens de disconnexions cortico-corticales et/ou cortico-sous corticales, pouvant egalement impliquer un deficit dopaminergique la seconde partie etudie la relation existant entre le role de la dopamine et les troubles cognitifs associes aux deficits du cortex frontal. Dans le chapitre iii, la modelisation par reseaux de neurones lie le role de l'action cellulaire de la dopamine au niveau de performance d'une tache qui combine memoire de travail et sequences sensori-motrices. Le modele propose un role a la dopamine liberee de facon phasique qui permet de comprendre comment l'injection d'antagonistes et d'agonistes de recepteurs dopaminergiques d1 peut mener a la courbe de performance en u-inverse obtenue experimentalement dans la tache d'alternance differee. Ce modele mene a proposer qu'une reduction du nombre des recepteurs d1 du cortex frontal des schizophrenes pourrait entrainer une reduction du filtrage des informations d'aires corticales eloignees arrivant au niveau de cette region, expliquant pour partie leurs deficits de sequences sensori-motrices observes dans la premiere partie.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 p.
  • Annexes : 450 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T PARIS 6 1999 163
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.