Diversite des vih : consequences sur la sensibilite aux antiretroviraux

par Diane Descamps

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de FRANCOISE BRUN VEZINET.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Depuis la decouverte des virus vih, de multiples informations ont pu etre obtenues concernant leur sequence, l'organisation de leurs genes et leur variabilite genetique. De nombreuses sequences ont ete determinees et l'analyse phylogenetique a permis une classification de ces virus en sous-types. Ces etudes d'epidemiologie moleculaire ont permis de demontrer la propagation de plus en plus rapide de tous les types genetiques de vih dans le monde. De recentes etudes ont demontre que les donnees genetiques caracterisant la resistance aux antiretroviraux sont indispensables au suivi des patients traites. L'objectif de ce travail a ete d'etudier les consequences de la variabilite des vih sur la sensibilite aux antiretroviraux par : (i) l'evaluation in vitro de la sensibilite phenotypique des souches de groupe m et o ; (ii) l'analyse genotypique de la polymerase (transcriptase inverse et protease) des differents sous-types des groupes m et o ; (iii) l'etude des correlations entre les analyses phenotypiques et genotypiques. Le plus souvent la sensibilite aux antiretroviraux des differents sous-types du vih-1 du groupe m est equivalente. La resistance naturelle aux antiretroviraux des souches de vih-1 de groupe m n'est donc pas une caracteristique propre a des sous-types particuliers mais semble etre un caractere de souche. L'analyse phenotypique des souches du groupe o a revele des resultats tres differents. Ces virus sont phenotypiquement sensibles aux inhibiteurs nucleosidiques de la transcriptase inverse et aux inhibiteurs de protease. En revanche, des virus de ce groupe sont naturellement resistants aux inhibiteurs non nucleosidiques de la transcriptase inverse. Les resultats presentes dans ce travail montrent que la diversite des vih peut influencer la sensibilite naturelle des virus aux molecules antiretrovirales. Associees a d'autres etudes qui montrent que la diversite influence le diagnostic, le suivi des patients et l'evolution clinique, les etudes presentees ici suggerent deux abords pratiques : (i) l'identification du sous-type viral infectant dans le but d'optimiser la prise en charge du patient ; (ii) l'evaluation periodique de la prevalence des mutants naturellement resistants aux antiretroviraux circulants dans une zone geographique donnee.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 156 p.
  • Annexes : 371 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.