La liberation fonctionnelle de dopamine dans le noyau accumbens : role des transmissions noradrenergique et glutamatergique

par LAURENT DARRACQ

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean-Pol Tassin.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La d-amphetamine evoque une liberation de dopamine (da) et provoque chez le rat une hyperactivite locomotrice lorsqu'elle est injectee a la peripherie ou localement dans le noyau accumbens (nacc). En mesurant dans cette structure les quantites de da extracellulaire par microdialyse, notre etude a cependant montre que, pour obtenir une hyperactivite locomotrice identique, l'application locale du psychostimulant doit provoquer dans l'ensemble du nacc une augmentation de da au moins 5 fois superieure a celle induite par une injection peripherique. Ces observations nous ont permis de dissocier deux types de liberation de da, une premiere dite fonctionnelle, qui est obtenue par une action de la d-amphetamine a distance du nacc, et une seconde, non fonctionnelle, correspondant a l'action locale de la d-amphetamine. Le prazosin injecte a la peripherie ou localement dans le cortex prefrontal (cpf), bloque simultanement l'hyperactivite locomotrice et la liberation de da fonctionnelle induits par l'injection peripherique de d-amphetamine. En revanche, cet antagoniste 1-adrenergique est sans effet sur l'augmentation de da lorsque la d-amphetamine est perfusee dans le nacc. Le prazosin bloque donc l'action noradrenergique corticale de la d-amphetamine necessaire a la fois a l'hyperactivite locomotrice et a la liberation de da qui lui est fonctionnellement associee. Le controle cortical de l'activite des neurones da s'exprime, entre autres, par des projections glutamatergiques directes vers l'aire tegmentale ventrale (atv) et indirectes via le nacc. Le mcpg, antagoniste des recepteurs metabotropiques au glutamate, lorsqu'il est perfuse bilateralement dans le nacc, bloque simultanement l'hyperactivite locomotrice et la liberation fonctionnelle de da induite par une injection systemique de d-amphetamine. Cette double action du mcpg a ete confirmee sur des animaux dont l'hyperactivite locomotrice avait ete induite par une injection de morphine dans l'atv. Les antagonistes des recepteurs ionotropiques du glutamate sont quant a eux sans effet. Nos resultats montrent donc que la stimulation des recepteurs 1-adrenergiques du cpf et celle des recepteurs glutamatergiques metabotropiques du nacc sont necessaires a la liberation fonctionnelle de da dans le nacc


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 p.
  • Annexes : 287 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Collège de France. Bibliothèque générale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : GLOW 531
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.