Etude de l'evolution spatio-temporelle d'un plasma issu d'une collision de feuilles minces accelerees par impulsion laser

par TIBERIO CECCOTTI

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Elisabeth Dalimier.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail de these a ete consacre a la caracterisation experimentale du plasma forme a la suite d'une collision de feuilles minces accelerees par impulsion laser et a la mise en evidence, des effets de forte densite electronique sur l'emission spectrale d'un tel plasma et en particulier sur le profil de la raie ly du fluor. La technique des collisions de feuilles permet d'obtenir des plasmas dont la partie la plus dense est plus facilement accessible aux diagnostics experimentaux que la partie du plasma, de memes caracteristiques, que l'on trouve dans le cratere produit lors de l'interaction d'un faisceau laser avec une cible massive. Les conditions souhaitees pour la mise en evidence des effets de forte densite tels que les effets quasi-moleculaires consistent en une densite electronique de l'ordre de 10 2 3 cm - 3 et une temperature electronique voisine de 300 ev. Les simulations hydrodynamiques ont montre qu'il est possible d'atteindre de telles valeurs dans la partie comprimee du plasma. Grace a l'utilisation de differentes techniques d'imagerie en rayonnement x et de spectroscopie resolue et integree temporellement, nous avons determine les valeurs des densite et temperature electroniques du plasma ainsi que le volume emissif dans la fenetre spectrale qui nous interesse. Ces resultats ont montre que les codes hydrodynamiques utilises pour simuler de telles collisions, surestiment la densite maximale que l'on peut obtenir avec une telle technique. Les valeurs maximales des densites relevees sont en effet de l'ordre de 3. 10 2 2 cm 3, ce qui deconseille l'utilisation de la technique de collisions de feuilles pour la mise en evidence d'effets aussi fins que les effets quasi-moleculaires. De plus, nous avons montre que l'importance de la taille du volume emissif est telle que l'on ne peut pas negliger les effets d'opacite sur l'emission d'un tel plasma. Enfin, grace a la forte luminosite et au grand pouvoir de dispersion du spectrometre qui a ete concu et realise pour ce genre d'experiences, une asymetrie de la raie ly du fluor, attribuee a l'expansion du plasma (effet doppler) et au deplacement de polarisation, a ete mise en evidence.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 192 p.
  • Annexes : 119 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.