Controle normal et adaptatif de la coordination binoculaire des saccades : etudes chez le sujet normal et le sujet strabique

par MARIA PIA BUCCI SIBILLE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de ZOI KAPOULA.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de cette these etait de comprendre le role de la vision binoculaire dans la coordination binoculaire des saccades et dans les adaptations non-conjuguees (differents pour chaque il) qui assurent cette coordination en depit du vieillissement, des lesions ou des maladies. Nos principaux resultats chez le sujet normal sont resumes ci-apres : a) lorsque les sujets sont exposes a une aniseiconie optique (inegalite de la taille des images) ils sont capables de changer la conjugaison des saccades ; apres quelques minutes, les saccades horizontales et verticales deviennent inegales aux deux yeux. Cette non-conjugaison est fonctionnelle car c'est elle qui permet une fixation bifoveale des differents points des images aniseiconiques. La non-conjugaison persiste en l'absence de disparite (sous vision monoculaire). Ceci suggere l'existence d'un mecanisme rapide d'adaptation ou apprentissage produite par l'interaction entre le systeme de la saccade et celui de la vergence. B) nous avons montre que la disparite visuelle peut etre memorisee et qu'elle modifie la coordination binoculaire de la saccade dans l'obscurite. Il s'agit donc d'un mecanisme cortical de haut niveau fonde sur la memoire a court terme. C) nous avons demontre qu'il est possible d'induire apres trois heures d'entrainement et par exposition a un glissement retinien post-saccadique une glissade post-saccadique verticale non-conjuguee. Cette adaptation est toutefois limitee en amplitude. Le controle adaptatif de la glissade post-saccadique nous semble faire appel a des mecanismes d'apprentissage de bas niveau faisant, sans doute appel, aux structures du tronc cerebral et du cervelet. Dans la deuxieme partie de cette these, nous avons examine la qualite de la coordination binoculaire naturelle des saccades chez des sujets strabiques, et la capacite de ces sujets a effectuer des changements adaptatifs rapides non-conjugues. L'idee conductrice de ce travail etait la suivante. La coordination motrice binoculaire assure une bonne vision binoculaire. Puisque la vision binoculaire bifoveale n'existe pas chez les strabiques, leurs saccades sont-elles coordonnees aux deux yeux ? ces patients sont-ils capables d'effectuer des adaptations non-conjuguees ? nos principaux resultats sont donc que : a) la qualite de la coordination binoculaire des saccades est preservee lorsqu'une union binoculaire persiste ; b) la capacite a effectuer des changements rapides adaptatifs non-conjugues (par exemple face a une aniseiconie optique) est presente lorsqu'une union binoculaire l'est. Autrement dit, l'union binoculaire sensorielle residuelle chez les sujets strabiques peut se substituer a la fonction d'une vraie fusion bifoveale dans la qualite du controle moteur. Nous pensons qu'il est important d'encourager toute approche therapeutique visant a renforcer la vision binoculaire, meme sous ses formes les plus rudimentaires, et ceci le plus tot possible. Cela assure aux sujets une meilleure coordination motrice des deux yeux durant toute leur vie, et leur permet donc une meilleure qualite de vision et de perception de l'espace 3-d.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 216 p.
  • Annexes : 169 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.