Regulation de l'expression de proteines specifiques des poles membranaires de l'hepatocyte et induction de la polarite dans des hybrides entre cellules d'hepatome de rat et fibroblastes humains. Comparaison avec des variants dedifferencies

par VIRGINIE BENDER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de DORIS CASSIO.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les hepatocytes sont des cellules differenciees et polarisees. Nous avons analyse leur differenciation membranaire par une approche genetique en distinguant la regulation de l'expression de proteines specifiques des poles membranaires, l'organisation de ces proteines en domaines distincts et le role de facteurs de transcription hepato-specifiques (hnf1/hnf4). L'expression et la localisation de proteines specifiques des poles membranaires de l'hepatocyte a ete analysee dans des lignees d'hepatome differenciees, des variants dedifferencies, un revertant, des hybrides (hepatome de rat-fibroblaste humain) caracterises par un phenomene d'extinction/reexpression pleiotrope de 16 fonctions hepatiques (dont hnf1 et hnf4) et des hybrides eteints et un variant transfectes avec des plasmides codant pour hnf1 ou hnf4. Les clones differencies expriment les marqueurs de facon non polarisee. L'expression de quatre proteines membranaires (dipeptidylpeptidase iv, alcaline phosphodiesterase b10, recepteur des iga polymeriques et e-cadherine) est soumise a la regle d'extinction/reexpression dans les hybrides. Cette reexpression s'accompagne d'une acquisition de polarite de type epithelial simple et de type hepatique, avec formation de canalicules biliaires. Les spectres d'expression des variants different de celui des hybrides eteints : il n'y a donc pas correlation entre extinction et dedifferenciation. Le revertant exprime tous les marqueurs membranaires mais n'est pas polarise. L'introduction de hnf1 et/ou hnf4 dans des hybrides eteints conduit a la reexpression rapide de certains marqueurs membranaires. Dans les transfectants stables il y a reexpression d'un plus grand nombre de proteines membranaires eteintes, et parfois acquisition de polarite. Un transfectant stable (hnf4) issu d'un variant, reexprime quatre proteines membranaires sur les six absentes, mais sans signe de polarite. La formation de poles et l'expression de marqueurs de polarite sont des evenements dissociables.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 249 p.
  • Annexes : 289 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.