Etude des facteurs de vulnerabilite genetique de la maladie maniaco-depressive : contribution a l'analyse de l'heterogeneite de la maladie

par Frank Bellivier

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Marion Leboyer.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La psychiatrie genetique a beneficie, ces vingt dernieres annees, des progres conjoints de la genetique moleculaire et de la genetique epidemiologique. Parallelement, la caracterisation biologique des troubles de l'humeur a permis de suspecter certains genes de vulnerabilite (dit genes candidats). Pourtant, malgre ces importants progres, le bilan de ces vingt dernieres annees est assez confus puisque caracterise par un grand nombre de resultats positifs non repliques. Cette situation tient aux problemes methodologiques poses par la realisation d'etudes de liaison, concues pour l'analyse de maladies mendeliennes et non pour l'analyse des maladies complexes. Ceci a conduit a privilegier les methodes non parametriques d'investigation, telles que les etudes d'association et les etudes de paires de germains atteints. Les avantages et les inconvenients respectifs des etudes d'association et de liaison pour l'analyse des traits complexes sont discutes. En outre, l'absence de critere de validite externe en psychiatrie, les limites floues entre atteints et non atteints et de l'absence de validite genetique connue des entites nosographiques utilisees en psychiatrie ont conduit a rechercher des indicateurs phenotypiques temoins d'une vulnerabilite genetique. Il s'agit d'identifier des symptomes candidats chez les patients et d'endophenotypes chez les apparentes de sujets atteints. Nous presentons les arguments suggerant que l'age de debut de la maladie et les conduites suicidaires sont des symptomes candidats pouvant faciliter l'analyse de la composante genetique de la maladie maniaco-depressive. Les resultats d'analyses d'association entre la maladie maniaco-depressive et les polymorphismes des genes codant pour la tryptophane hydroxylase, le transporteur de la serotonine, l'apolipoproteine e, la tyrosine hydroxylase et la mao a, sont presentes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 155 p.
  • Annexes : 157 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.