Interaction de proton avec une surface de fluorure de lithium : correlations entre la perte d'energie et l'emission electronique

par JEAN-PIERRE ATANAS

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de MICHEL BARAT.

Soutenue en 1999

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le travail decrit dans ce memoire porte sur l'etude experimentale de l'interaction de protons avec une surface de fluorure de lithium a incidence rasante et a une energie de collision du kev. Nous nous sommes interesses aux mecanismes de perte d'energie du projectile et d'emission d'electrons secondaires. Nous avons mis au point une technique de multi-coincidence originale basee sur l'utilisation d'un faisceau pulse et d'un ensemble de multi-detecteurs a galette de microcanaux. Parmi ceux-ci, seize detecteurs collectent les electrons secondaires, ils sont situes sur une hemisphere entourant la cible et forment un systeme de detection de grande acceptance angulaire. Un autre detecteur sensible en position, utilise avec un deflecteur electrostatique, sert a collecter les particules diffusees analysees en charge et en angle de diffusion. Pour chaque collision, nous mesurons l'energie de toutes les particules detectees, a partir de leur temps de vol repere par rapport au signal du hacheur. Nous pouvons alors, pour chaque etat de charge de la particule diffusee, determiner les correlations entre sa perte d'energie et le nombre et l'energie des electrons secondaires. Bien que la perte d'energie et l'emission electronique apparaissent etroitement liees au niveau de la trajectoire de la particule diffusee, les resultats montrent qu'il existe un canal de perte d'energie ne donnant pas lieu a l'emission secondaire. Ce canal a ete identifie comme etant du a l'excitation des electrons de valence vers des excitons de surface. A basse energie, ce mecanisme est responsable de la majeure partie de la perte d'energie des protons incidents. Finalement, les resultats montrent que la formation de l'ion negatif est le processus d'extraction des electrons de valence, l'emission secondaire resultant quant a elle du detachement dans le vide de l'ion negatif.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 123 p.
  • Annexes : 73 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1999
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.