Comportements mnésiques et sensori-moteurs des souris transgéniques pour le gène humain de la superoxyde dismutase à cuivre et à zinc : expression du transgène et son interaction avec ses arrières-fonds génétiques nucléaires et mitochondriaux

par Saloua Laaboudi

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la matière

Sous la direction de Charles Cohen-Salmon.

Soutenue en 1999

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les cellules sont généralement exposées à l'oxygène tout au long de leur existence. Cependant, un quelconque stress oxydatif pourrait générer des espèces activées de l'oxygène (EAO), qui peuvent aussi bien affecter le génome mitochondrial (ADNMT) que le génome nucléaire (ADNN). Néanmoins les cellules bénéficient de la protection de plusieurs enzymes contre ces EAO dont principalement la superoxyde dismutase a cuivre et a zinc (SOD1), qui est une enzyme clé du système piégeur radicalaire. Afin de montrer l'effet de SOD-1 dans les processus oxydatifs, nous avons étudié le comportement sensori-moteur et mnésique des souris sur exprimant la SOD-1 et des souris contrôlés. Nous avons utilisé les souris transgéniques pour H SOD-1 obtenues à partir de la lignée FVB/N. Dans une seconde étape, nous avons vérifié la transmission du transgène à la génération F1, issue de deux lignées parentales différentes par leurs génomes nucléaires et/ou mitochondriaux, ainsi que de leurs deux congeniques réciproques. Une série de tests comportementaux similaires à ceux déjà utilises pour l'étude du comportement des lignées parentales, ont lieu en aveugle. Le transgène est identifié ultérieurement par révélation enzymatique et par PCR. Nos résultats ont montré que l'expression de la SOD-1 est plus importante chez les souris transgéniques, qu'elle est spécifique des organes testés, et qu'elle varie en fonction de l’âge. La SOD-1 étant exprimée dans le SNC particulièrement dans l'hippocampe, le cervelet et le cerveau hors hippocampe, à l’âge de 12 mois dans l'hippocampe des souris transgéniques et témoins. Le test de l'escalier a révélé une performance exploratoire des souris transgéniques statistiquement meilleure par rapport aux contrôlés, alors qu'en piscine de Morris, les souris transgéniques continueraient leur apprentissage au 3eme jour du test, ce qui serait probablement à l'augmentation du SOD-1 dans l'hippocampe. Par ailleurs, nous avons pu obtenir en F1 huit groupes de souris, à partir des croisements de males FBV/N (+/ SOD-1) avec des femelles (1) de la lignée CBN/H(HM-DNA H), (2) de la lignée NZB/N(NMTDNAN), et des deux congeniques respectifs (3)CBA/N(HMT DNAN) et (4) NZB/H (NMTD NA H). La révélation enzymatique a montré que le transgène était présent dans environ 50% de cette génération F1. Des tests comportementaux similaires à ceux effectués précédemment ont été réalisés sur ces animaux aux âges de 3,6 et 12 mois. Ils ont révélé d'une part que le comportement sensi-moteur de la F1 est comparable à celui des parentaux ; les congeniques sont moins performants que les lignées. D'autre part, nous avons trouvé un effet du transgène, un effet de l’âge et un effet combine de l'ADNMT et du transgène. A l’âge de 12 mois, les souris transgéniques ont un comportement sensori-moteur significativement plus performant dans le test d'openfield (redressement) et dans la corde tendue. De même qu'en piscine de Morris, les souris transgéniques semblent avoir une meilleure mémoire spatiale. La performance des souris transgéniques d'ADVMT de type N semble meilleure.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (265 f.)
  • Notes : Avis du jury non réceptionné. Pas de reproduction
  • Annexes : Bibliogr. f. 210-253

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.