L'implication des differentes instances de la memoire de travail dans l'acquisition et l'utilisation des mecanismes d'identification des mots ecrits.

par GILLES BARDON

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jacques Lautrey.

Soutenue en 1999

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les etudes sur l'implication de la memoire de travail (mt) dans l'identification des mots laissent envisager que les mecanismes phonologiques et orthographiques ne soient pas lies aux memes instances de la mt. Baddeley et hitch (1974) concoivent la mt comme un systeme compose d'un centre executif relie a deux sous-systemes, la boucle phonologique et le calepin visuo-spatial (travaillant respectivement sur du materiel code phonologiquement ou visuo-spatialement). L'efficience des mecanismes phonologiques pourrait etre liee a la capacite du centre executif et de la boucle phonologique, l'efficience des mecanismes orthographiques a la capacite du calepin visuo-spatial. Nous avons realise trois etudes afin de verifier ces hypotheses. Les resultats d'une premiere etude s'accordent a nos hypotheses ; l'efficience des mecanismes phonologiques d'enfants de cm1 parait liee a la capacite de la boucle phonologique et du centre executif de la mt, l'efficience des mecanismes orthographiques a la capacite du calepin visuo-spatial. Dans une deuxieme experience a visee developpementale, au contraire, aucun lien n'apparait entre mt et identification des mots, quel que soit le niveau d'acquisition de la lecture considere (ce2, cml ou cm2). Les resultats d'une troisieme etude sur des dyslexiques sont de nouveau en partie conformes a nos hypotheses initiales. Globalement, les resultats de nos etudes indiquent donc que, lorsque la mt intervient dans l'identification des mots, elle intervient differentiellement selon le type de mecanismes utilise par les sujets. Neanmoins, elle n'interviendraitpas toujours. D'autres variables, telles que le degre d'automatisation des processus pourraient intervenir.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 374 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 318 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.