Marivaux : les œuvres de jeunesse ou une nouvelle dialectique du moi romanesque

par Marie Psyllou

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean Dagen.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le « moi romanesque » change de fond et de forme dans les différentes œuvres de jeunesse, traduisant les préoccupations littéraires et les inquiétudes philosophiques du jeune auteur. Marivaux apparait dans ses premières œuvres comme un grand auteur réaliste, comme un penseur moraliste et comme un philosophe parfois pessimiste. La première partie met en lumière le thème du double à travers l'exploitation de ses préfaces, la coexistence du « comique » et du « sérieux » et la confrontation du fictif avec le réel. La deuxième partie dévoile l'influence des romans baroques sur les aventures de ***. La dénonciation ironique du romanesque dans Pharsamon et La Voiture embourbée et le pouvoir créateur du romanesque parodique dans ces mêmes œuvres et dans ses deux parodies, le Télémaque et l'Homère travestis. La troisième partie souligne les différentes formes de distanciation en analysant le discours narratif, le « je » du narrateur, le « je » de l'auteur, le rôle du personnage marivaudien ainsi que le dialogue qu'établit le jeune auteur avec son « lecteur ».

  • Titre traduit

    Marivaux "oeuvre de jeunesse" or a new dialectic of the moi romanesque


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 600 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 219 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4762
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4215
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.