La raison pratique et la Critique de la faculté de juger

par Angela Maroja

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bertrand Saint-Sernin.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'impératif moral de Kant, qui peut se résumer par la formule "n'instrumentaliser personne" présuppose ce qu'il nie, à savoir l'usage instrumental de la raison. En ce qui concerne la relation entre l'homme et la nature, l'image que la science se fait d'elle-même, fondée sur les critères d'objectivité, de prévision et de certitude empirique, se caractérise par l'usage instrumental, auquel le sceptique axiologique prétend réduire la totalité de l'intérêt de la raison. Quant aux relations entre les hommes, la raison instrumentale est caractérisée par la volonté de domination, l'usage de la force se passant de validité et de justification. Or le sceptique moral n'est pas exactement un immoraliste. Comme Kant le montre, le sceptique met en doute non l'importance pratique des devoirs moraux, mais la capacité humaine de les accomplir. Ainsi, le scepticisme suscite une critique anthropologique des prétentions "illusoires" de la raison en quête de totalité. D'un autre cote, en opposition aux limitations contingentes qui menacent la validité universelle de ce principe, on peut affirmer le caractère subjectif des règles morales, tout en conservant l'usage philosophique de la raison et son exigence de totalité. Cependant, face à la critique du sceptique, il s'agit de prétendre accorder une validité inconditionnée au principe moral en opposition non plus à toutes les limitations possibles, mais à celles qui se manifestent dans la pratique effective hic et nunc. En tant que critique, la raison pratique conjugue la forme inconditionnée du principe idéal avec les limitations réelles de l'agent moral humain.

  • Titre traduit

    Practical reason and Kant's critique of judgement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 340 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 80 ref.

Où se trouve cette thèse ?