Le Bilder Ars de 1496 : édition, traduction et commentaire

par Florence Bayard

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Claude Lecouteux.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans cette thèse, un ars moriendi allemand du XVe siècle, replacé dans son contexte social, historique et mental, est traduit et étudié sous ses différents aspects. Il se révèle être d'abord un outil d'encadrement des fidèles pour lesquels l'image du Christ, des saints et des anges est importante. Le diable est également étudié, ainsi que les visions de l'au-delà et le processus d'individualisation de la mort et du jugement dernier. Le Bilder Ars étant une sorte de guide pratique à l'usage de l'agonisant, il en ressort l'importance du rôle des assistants, des ordres mendiants et du testament. Une partie est consacrée à l'iconographie. Pour cette raison, les gravures du Bilder Ars sont décrites et commentées en détail. Le rapport du texte à l'image est ensuite étudié à la lumière d'autres éditions. L'art du bien mourir doit sans doute son succès aux images qui l'accompagnent, et l'on ne sera pas surpris d'en trouver des survivances jusqu'au XXe siècle. En résumé, l'ars moriendi, qui a pour thème la bonne mort et qui toucha un vaste public au XVe siècle, nous permet de voir comment la culture cléricale et la culture laïque s'opposent, se rejoignent et se complètent sur un sujet révélateur des mentalités.

  • Titre traduit

    The 1496 Bilder Ars : edition, traduction and study


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Presses de l'Université de Paris-Sorbonne à Paris

L'art du bien mourir au XVe siècle : étude sur les arts du bien mourir au bas Moyen Age à la lumière d'un "ars moriendi" allemand du XVe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 383 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 306 ref.

Où se trouve cette thèse ?