Rousseau à la recherche du je dans les Dialogues

par Martine Auscher-Thiery

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Laurent Versini.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les dialogues répondent au principe de Michel Foucault, selon lequel s'il y a écriture, il n'y a pas folie. Leur structure est d'autant plus forte qu'elle relève moins d'un projet que d'une démarche involontaire ; elle est une ressource inconsciente pour se sauver. La division du sujet, reproduite par la dualité apparente de la forme, est plus qu'une hypothèse de départ : elle est un trait de vérité aussitôt démenti par une œuvre composée de trois dialogues, en trois personnages. Dans aucun autre écrit de Jean-Jacques Rousseau, la vie et l'œuvre ne sont plus intriquées et le sujet plus lisible que dans cette trame, au croisement de l'autobiographie avec la pensée philosophique. La question du sujet, bien que circonscrite à l'auteur, interroge le fonctionnement de l'esprit humain pour rebondir au-delà de la question, « qui est l'auteur ? » sur la question, « qu'est-ce qu'un auteur ? ».

  • Titre traduit

    Rousseau searching the "I" in the Dialogues


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 552 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 286 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4561

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3520
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.