L'artillerie française, 1665-1765 : aspects techniques et utilisation

par Frédéric Naulet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean Bérenger.

Soutenue en 2000

à Paris 4 .


  • Résumé

    De 1665 à 1765, l'artillerie française connut de nombreuses transformations et fut au cœur d'un débat entre les partisans de la mobilité des pièces et ceux de la puissance de feu. Les canons de la nouvelle invention de la Frezeliere, la réforme de Vallière de 1732, les pièces de 4 à la suédoise ou la pièce de Rostaing furent autant de réponses a cette querelle dont Gribeauval devait faire la synthèse en 1765. Ce dernier bénéficia des améliorations apportées depuis un siècle dans les fonderies, notamment avec l'introduction de la machine à forer de Maritz. Les secrétaires d'état a la guerre et les grands maîtres de l'artillerie durent aussi faire face aux besoins de l'artillerie, tant en cuivre qu'en étain, en bois, en fer, en salpêtre ou en poudre. L'approvisionnement, toujours dépendant des ressources financières du royaume, fit l'objet d'une attention particulière, que ce soit en sollicitant les forges ou en créant la ferme générale des poudres et salpêtres. La France put ainsi disposer d'une des meilleures artilleries d'Europe jusqu'à la veille de la Guerre de sept ans, au cours de laquelle elle fut totalement dépassée, tant qualitativement que quantitativement, par celle de ses adversaires. Avant tout, arme de siège (pour l'attaque et la défense des places), son rôle dans les batailles fut longtemps limité en raison de son manque de mobilité. De ce point de vue, la guerre de sept ans marqua un profond changement et imposa de nouvelles considérations aux tacticiens, préfigurant les guerres de la fin du XVIIIème siècle.

  • Titre traduit

    French artillery, 1665-1765 : technical aspects and function


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Commission française d'histoire militaire à Paris et par Institut de stratégie comparée à et par Economica à

L' artillerie française : 1665-1765 : naissance d'une arme


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (649 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 436-453. Notes bibliogr. Glossaire. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4659
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 4200
  • Bibliothèque : Centre de documentation de l'école militaire (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Commission française d'histoire militaire et par Institut de stratégie comparée et par Economica à Paris

Informations

  • Sous le titre : L' artillerie française : 1665-1765 : naissance d'une arme
  • Dans la collection : Hautes études militaires , 21
  • Détails : 1 vol. (364 p.)
  • ISBN : 2-7178-4450-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 309-312. Notes bibliogr. Glossaire. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.