L'acculturation dans la musique arabe au Proche-Orient et en Tunisie : syntaxe et organologie (1932-1979)

par Lotfi Rekik

Thèse de doctorat en Études arabo-islamiques

Sous la direction de Manfred Kelkel.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les grandes lignes de notre thèse en sont les suivantes : I) synthèse des métissages culturels qu'ont connus l'Égypte, la grande Syrie (ach-Cham) et la Tunisie, de l'expédition de Bonaparte en Égypte (1798) jusqu'à l'accession des pays arabes à l'indépendance. II) analyse de l'évolution de la syntaxe musicale : les conséquences de l'utilisation des instruments tempérés sur les intervalles des maqam ; un métissage entre un maqam ; oriental et un tab' tunisien ; les conceptions nouvelles dans la pratique et la représentation du taqsim ; l'avènement d'une forme hybride : la "ughniya". III) examen du bouleversement que connait l'organologie traditionnelle - soit par l'introduction d'instruments étrangers, soit par l'altération des instruments authentiques - et étude de l'influence des nouvelles formations de musique traditionnelle sur le takht et les instruments traditionnels, et sur les modalités d'exécution.

  • Titre traduit

    Acculturation in Middle eastern Arab music and Tunisia : syntax and organology (1932-1979)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 334 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 120 ref.

Où se trouve cette thèse ?