La vertu à la mode : l'idée de vertu dans le roman français de 1761 à 1789

par Geneviève Goubier-Robert

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Delon.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Au confluent de la philosophie et de la morale, l'idée de vertu occupe une place centrale dans les débats idéologiques et dans la pratique fictionnelle de la seconde moitié du XVIIIème siècle. La publication de la nouvelle Héloïse relance le genre romanesque, dont l'étude permet de rendre compte des enjeux éthiques et esthétiques d'une idée en constante évolution jusqu'à la révolution. La première partie, fondée sur l'analyse de textes lexicographiques et littéraires, éclaire la polysémie d'un terme plurivalent. La seconde partie, axée sur l'histoire des idées, montre comment la distinction entre vertu aristocratique et vertu bourgeoise rejaillit sur les modes d'expression de la fiction. Enfin, une troisième partie explore et définit la poétique du roman de la vertu. Bibliographies des textes étudiés et des critiques cités, index des auteurs et documents annexes complètent ce travail.

  • Titre traduit

    The fashionable virtue : the idea of virtue in the French novel, 1761-1789


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 564 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 419 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4523

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3871
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.