La femme, la parole et la mort dans Axël et l'Ève future : du tragique dans l'œuvre de Villiers de l'Isle-Adam

par Chantal Collion Diérickx

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacques Noiray.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    La tragédie attique est le genre littéraire qui a créé le tragique, en plaçant l'homme au centre du triple mystère de la femme, de la parole et de la mort. Sous le nom de tragédie s'est perpétué un genre dramatique qui, à l'époque classique, ne rendait plus compte de la "conscience tragique" telle qu'elle s'était originellement définie. Au XIXe siècle, le triomphe du roman et l'embourgeoisement du genre dramatique semblaient avoir scelle la mort de la tragédie. C'est dans ce contexte que l'homme tragique resurgit, dans une nouvelle littérature dramatique dont Villiers de L’Isle-Adam fut le précurseur. Pour imposer sa vision de la modernité tragique il dut se battre sur deux fronts : en s'insurgeant, d'une part, contre la dictature romanesque dont il dénonça les limites et les impostures dans l'Eve future, véritable manifeste esthétique destiné à mettre en évidence la radicale opposition entre deux poétiques, une poétique du tragique liée aux formes théâtrales originelles et une poétique du romanesque au service d'une société soumise aux servitudes économiques; en luttant, d'autre part, pour l'avènement d'une dramaturgie en rupture avec la tradition, dont il inventa les rites dans Axël, que les poètes symbolistes allaient considérer comme le texte fondateur de la modernité théâtrale.

  • Titre traduit

    Woman, speech and death in l'Ève future and Axel : of tragic thinking in the works of Villiers de l'Isle-Adam


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par H. Champion à Paris

La femme, la parole et la mort dans Axël et l'Eve future de Villiers de L' Isle-Adam


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 517 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 289 ref.

Où se trouve cette thèse ?