La science goethéenne des vivants et les paradigmes d'étude des êtres de la fin de l'âge classique jusqu'au début de la biologie évolutionniste

par Jean-Michel Pouget

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Roland Krebs.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'outil des paradigmes révèle la face cachée de la science, il permet d'accéder à cet univers mental situe en amont des théories scientifiques où se forge cette vision de l'objet d'étude qui a un poids déterminant dans l'orientation prise par l'activité scientifique des individus et de leurs époques. Appliqué aux écrits botaniques et zoologiques goethéens, cet outil permet une mise en perspective par rapport à trois univers intellectuels distincts d'étude des êtres de Linné à Darwin. La contribution goethéenne s'appréhende alors ainsi : libérer la pensée scientifique de ses attaches au socle épistémologique de l’âge classique en s'attaquant à l'hégémonie de la pratique classificatoire, au préformationnisme, au mécanisme, au mythe de la chaine des êtres ; ouvrir ensuite un nouvel espace de recherches fondé sur une philosophie rénovée des vivants. Centrée sur une vision epigénétique, cette nouvelle science appelée biologie restitue aux êtres leurs racines terrestres. S'appuyant sur ses réflexions botaniques qui l'amènent à faire des lois d'organisation une priorité, Goethe élabore un projet d'anatomie comparée fonde sur le type ostéologique qui constitue une étape importante dans l'histoire de cette discipline. Mais il ne tire pas toutes les conséquences de la pensée nouvelle qu'il a contribué à amorcer et ne peut franchir l'ultime pas qui consiste à reconnaitre, comme Lamarck et Darwin, que l'origine des êtres répond également à des processus exclusivement naturels.

  • Titre traduit

    Goethe's science of living beeings and the paradigms form the end of the classical age to the beginning of the evolutionary biology


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par P. Lang à Bruxelles [etc.], Berlin, Bern

La science goethéenne des vivants : de l'histoire naturelle à la biologie évolutionniste


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 555 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 350 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 830 POU sci T.1
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 830 POU sci T.2
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4450

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2913
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par P. Lang à Bruxelles [etc.], Berlin, Bern

Informations

  • Sous le titre : La science goethéenne des vivants : de l'histoire naturelle à la biologie évolutionniste
  • Dans la collection : Contacts. Série 3, Etudes et documents , 56 , 0933-6087
  • Détails : 1 vol. (XV-433 p)
  • ISBN : 3-906766-58-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 421-427. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.