Louis-ferdinand celine et tchicaya u tam'si : deux ecrivains de l'oralite.

par ACHILLE OHOUSSOU

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Robert Jouanny.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous proposons ici une approche comparatiste de l'oeuvre de deux ecrivains majeurs de la litterature francaise et de la litterature negro-africaine d'expression francaise du xxeme siecle. -louis-ferdinand celine et tchicaya u tam'si. Nous essayons de demontrer que l'oralite se concoit chez les deux comme un veritable choix d'ecriture et correspond a leur idee de la litterature, de la langue, du reel et de l'homme, bien qu'ils soient d'univers et de generations differents. En effet, malgre des origines sociales petitbourgeoises et lettrees, celine et tchicaya, grace a leurs diverses experiences de vie et a diverses influences socio-culturelles et meme religieuses. Ont choisi de parler des milieux populaires et traditionnels dont ils adoptent la langue pour une approche subversive et innovante de la langue, du style et du recit. De fait, toutes les langues en bas de l'echelle linguistique ainsi que differentes langues etrangeres sont introduites dans les recits qui apparaissent autant comme des espaces de sons et de parole que comme des espaces de debat socio-culturel et linguistique. La nature orale des diverses langues ajoutee au style parle et au style oral d'ecriture font de ces oeuvres,des oeuvres diglossiques par excellence. Cette approche permet a celine et tchicaya de prouver leur conception de la langue comme action. Pour tchicaya, et comme emotion pour celine. C'est une maniere de defendre leur reve ou leur nostalgie d'une langue ideale et pure capable de dire la totalite du reel en toute verite. Cette conception s'oppose au cadre rigoureux et normatif de la grammaire traditionnellle. D'ou la "destructuration" syntaxique,morphologique et l'irregularite rythmique des phrases tchicayennes et celiniennes. Il s'agit donc d'une subversion totale de l'ecriture qui n'oublie pas d'integrer tout le materiel oral populaire et traditionnel herite des generations passees et conserve dans la memoire collective. Toutefois les deux ecrivains ne se contentent pas d'evoquer la richesse du patrimoine oral. Ils l'integrent aux recits en le stylisant et en le subvertissant. Nous retrouvons ainsi dans les deux oeuvres le double aspect de l'oralite comme expression orale de la pensee et comme stade d'evolution historique et psychologique de l'homme. Cela demontre le sens de la demarche engagee de celine et tchicaya dans la defense de l'humaine condition.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 376 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 99 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4451
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.