Albert Alain (1880-1971), organiste et compositeur français

par Aurélie Decourt

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Danièle Pistone.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Issu d'une famille d'artisans, musiciens amateurs, Albert Alain étudia au Conservatoire national de musique de Paris, de 1896 à 1907, avec Antonin Taudou, Georges Caussade, Louis Vierne et Alexandre Guilmant. Convaincu par les thèses rythmiques de Georges Houdard sur le chant grégorien, il anima, avec l’abbé Clément Besse et le peintre Maurice Denis, un cénacle musical et participa au renouveau de la musique religieuse française dans la ligne définie par le motu proprio de Pie X. Il composa des cantiques modernes et des motets largement diffusés dans les églises de Saint-Germain-en-Laye, Versailles et Paris entre 1905 et 1960. Des messes, des oratorios et des pièces d'orgue ou d'harmonium complètent une œuvre étroitement adaptée aux besoins et aux goûts des catholiques français. L'analyse de son métier d'organiste liturgique, par son caractère représentatif, contribue à la connaissance de l'histoire religieuse et sociale française. La valeur exemplaire de la biographie transparait au travers de la carrière de musicien d'église d’Albert Alain, un des derniers cantors du XXe siècle. Personnage singulier, Albert Alain fut aussi facteur d'orgues autodidacte. Il construisit seul un orgue de salon à traction mécanique de 42 jeux, quatre claviers et un pédalier. D'esthétique profondément originale, des 1914, cet instrument exerça une influence réelle sur le monde de l'orgue de l'entre-deux-guerres et marqua de son empreinte les enfants, Jehan, le compositeur, Odile, Olivier et Marie-Claire. Albert Alain leur appliqua les méthodes d'apprentissage de la musique mises au point avec ses nombreux élèves. La réussite, éclatante en ce domaine, témoigne de l'importance de la transmission de l'héritage musical paternel. Au terme de l'étude, Albert Alain apparait comme un maillon important dans l'histoire de la musique française du XXe siècle.

  • Titre traduit

    Albert Alain (1880-1971), French organist and composer


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 895 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 426 ref.

Où se trouve cette thèse ?