Recherche sur le culte et l'iconographie de Saint Jacques le Majeur

par Humbert Jacomet

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Anne Prache.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    On a generalement envisage l'iconographie de jacques le majeur comme la juxtaposition et la combinaison de trois "types" definis par leurs attributs respectifs: l'apotre, le pelerin et le cavalier. De meme, les scenes empruntees a sa legende ont-elles ete percues comme l'illustration de themes qui trouvent leur justification dans les textes qui les expliquent. Ainsi, les images nees de ces representations ont-elles ete cantonnees dans un role passif. Seul emile male a introduit une vision dynamique, en suggerant que la figure de saint jacques pelerin, comme les cycles qui mettent en scene sa vie et ses miracles, avaient ete influences par les confreries et le theatre. Des lors, comment douter que la triple image de saint jacques ne soit l'exact reflet des aspirations qu'on a mis en lui. Al'image clericale de l'apotre se superposent l'image populaire du pelerin et l'image politique du guerrier. La classification empirique par "types" se voit ainsi coiffee par une theorie sociologique qui la fonde. L'ennui est que les figurations de saint jacques se moquent des "types". Le "matamore" caracole en pelerin, le pelerin troque son baton pour l'epee, l'apotre n'hesite pas a se munir du sac et du baton. Quant aux scenes, usant de raccourcis, elles fusionnent volontiers. On oublie que les images avant de se donner en spectacle et de se prendre elles-meme pour objets, ont une fonction ecclesiale et liturgique. L'etude de la basilique de compostelle, de l'"altare argenteo" de pistoia et de l'hopital saint-jacques, a paris, ensembles dont il est possible de resaisir l'economie et l'evolution, oblige a reconsiderer la question. La decouverte d'un modele implicite et la hierarchisation des images en fonction de l'espace liturgique permettent de restituer sa coherence a l'iconographie de saint jacques et d'interpreter les vestiges epars laisses par un culte qui fut tres vivant dans la france du moyen age et de l'ancien regime.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1037 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 416 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : UBP. UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 730 JAC
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4442
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2319
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.