La présence du lecteur dans l'oeuvre de Stendhal (romans et nouvelles)

par Maria José Galrito-Cheira

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean-Louis Tritter.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    La présence du lecteur et du livre comme topos romanesque offre un exemple spéculaire de mise en représentation. Il s'agit ici toutefois de la présence du lecteur qui circule dans les mailles du récit. Les moyens linguistiques (tels les interrogations, rhétoriques ou pas), stylistiques, mis en œuvre reçoivent une attention particulière. Cette présence est encore ciblée par des stratégies paratextuelles faisant du texte, d'un texte, un livre. Qui plus est, l'étude du corpus considéré invite à faire valoir en toute œuvre un champ de présence du lecteur balisée par un dedans et un dehors. Sur cette présence ainsi considérée est porté un double questionnement poétique : celui de la comptabilité des effets autoréférentiels produits par la représentation des usages de la lecture dans les romans et nouvelles de Stendhal, usages qui sont éminemment liés à la construction d'une socialité susceptible d'agir sur le monde, avec la visée référentielle d'une œuvre bien que destinée à un petit nombre, travaillée par l'irrépressible désir d'être en tête-à-tête avec le lecteur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 480 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 574 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4421

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2572
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.