Les vases anthropomorphes en bronze du monde romain : recherches sur les "balsamaires"

par Valérie Marti Clercx

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Robert Turcan.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les vases plastiques anthropomorphes en bronze, du monde romain, présentent une typologie complexe, notamment pour les embouchures, qui correspondent certainement à des destinations particulières, objets d'un débat déjà ancien. Vases à parfum, à encens ou à poudre odoriférante, leur contenu reste une interrogation, d'autant que les quelques substances qui ont pu leur être indiscutablement associées par la recherche archéologique, sont diverses et en trop petit nombre pour permettre de trancher la question. Le contexte d'utilisation est tout aussi incertain, mais le répertoire iconographique pourrait apporter de nouvelles données à ce sujet. Il est dominé par le thème de la figure masculine juvénile, de type négroïde ou occidentale; divinités olympiennes et figurations pittoresques (athlètes, nains, acteurs), Dionysos et son thiase, complètent modestement ce corpus. Mais il semble que la figure de ce dernier constitue la référence fondamentale des décors de ces bronzes. Presque toutes les autres représentations peuvent, en effet, lui être plus ou moins directement associées. L'étude comparative typologique, iconographique et fonctionnelle met en relief la grande diversité du matériel. La classification stylistique détermine, néanmoins, des séries unitaires, dont les éléments spécifiques impliquent des origines communes. L'analyse des alliages a précisé ces observations en révélant une différence entre les traditions métallurgiques de l'orient et de l'occident romain. Enfin, la géographie des provenances a permis de localiser différents centres de production dans l'empire.

  • Titre traduit

    Bronze roman anthropomophic vases : research on "balsamaria"


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 699 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 352 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4432
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2335
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 583

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2609
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.