Villes portuaires et présences européennes en Barbarie ottomane (XVIe-XVIIe siècles)

par Lilia Zaouali

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Ludvik Kalus.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette thèse comporte - un exposé analytique de sources originales issues des centres d'archives de Venise et de Florence, datant du XVIe au XVIIIe siècle et composées de pièces manuscrites, d'opuscules imprimes et de documents graphiques inédits. - un tableau de la situation politique et économique des régences d’Alger, de Tunis et de Tripoli à travers le rôle des villes côtières dans le trafic maritime méditerranéen, du début du XVIe à la fin du XVIIe siècle. - la conquête ottomane au Maghreb commence par les villes portuaires fortifiées. L'intensification de la course et du trafic de captifs. - le déclin du trafic maritime traditionnel avec les républiques de Gènes et de Venise, l'essor d'un trafic marchand par le biais des juifs de Livourne, des marchands français, des renégats et des marchands de l’Europe du nord. - une esquisse des villes portuaires des régences d’Alger, Tunis et Tripoli. L'impact du phénomène de la course et des renégats sur la restructuration des grands centres portuaires à travers des témoignages et des documents iconographiques. - une étude urbaine de Bizerte d'après les sources et les prospections sur le terrain.

  • Titre traduit

    Harbour cities and europeans in Ottoman barbary (XVIth-XVIIth centuries) : the case of Bizerta


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (478 p.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : 520 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4445
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.