Le parlement francais devant la question du statut des territoires d'outre-mer 1956-1960

par MOUSSA SAIDI HAMADI

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Élisabeth Du Réau.

Soutenue en 1999

à Paris 3 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans la periode 1956-1960, le parlement francais, eclaire par les echecs subis en indochine et en afrique du nord, accepte de faire evoluer le statut politique des territoires africains et malgache. Ainsi, le 19 juin 1956, il vote la loi-cadre defferre, a travers laquelle la metropole, tenant enfin les promesses constitutionnelles, associe les populations indigenes a la gestion de leurs proppres affaires. En 1958, le genera de gaulle institua la communaute, ensemble auquel adherent les territoires, devenus alors des etats autonomes. Cette structure, sur laquelle la france maintient sa domination, est vite vouee a l'echec : desireux d'exercer toutes les responsabilites, les leaders de madagascar et du mali, regroupant le soudan et le senegal, demanderont en 1960 le transfert des competences communautaires, ouvrant ainsi la voie a une decolonisation des autres etats.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 582 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 513 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de Recherches Africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T622
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.