De l'exclusion à la réintégration : le discours des intellectuels en exil sur les intellectuels en Allemagne nazie, 1933-1939

par Valérie Robert

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Gilbert Krebs.

Soutenue en 1999

à Paris 3 .


  • Résumé

    Les intellectuels allemands emigres apres 1933 ont publie de nombreux textes commentant l'attitude des intellectuels restes en allemagne. Ces textes tentent tout d'abord d'imposer la rupture publique avec ces intellectuels comme une norme, dont ils font dependre l'appartenance a la communaute des emigres. L'evolution vers une vision plus positive se fait parallelement aux tentatives de fonder un volksfront, auquel ces intellectuels sont egalement appeles a participer. La sortie du modele textuel excluant se fait sous l'impulsion des communistes, qui dans leur strategie d'union des antifascistes pronent une reconciliation. Par ailleurs, des emigres comme herinrich mann et thomas mann, qui n'ont jamais pratique d'exclusion univoque, servent alors de modeles. La reintegration des intellectuels restes en allemagne dans la communaute des "vrais" intellectuels et des opposants au nazisme a lieu dans le cadre du debat sur "l'autre allemagne" ; ils passent alors du statut de "renegats" a celui "d'emigres de l'interieur", ce qui permet de refuter la these d'une identite entre hitler et l'allemagne. Ces textes montrent qu'il existe un discours propre a l'emigration, discours interne et fortement ideologise, et montrent les limites de la politisation des emigres non-communistes, dont le discours ne quitte pas le champ culturel. Le caractere excluant et normatif de ces textes, qui sont aussi des reglements de comptes, montre l'influence du discours nazi. Les emigres, dans leur jugement, reprennent en les inversant les categories du discours nazi ; on constate une contamination surtout formelle entre le "contre-discours" des emigres et le discours auquel ils s'opposent.

  • Titre traduit

    Exclusion and reintegration : the discurse of the german intellectuals in exile about the intellectuals in nazi germany


  • Résumé

    The german intellectuals who emigrated after 1933 have published many texts in which they comment upon the attitude of those intellectuals who stayed in germany. In these texts, they try at first to impse the gesture of breaking off with them as a norm, as the gesture one has to make in order to belong to the community of the emigres. They turn to a more psitive vision as they try to build a volksfront, in which the intellectuals in germany are supposed to play a role too. It is under the influence of the communists , who in their strategy of unificating the antifascists plead for a reconciliation, that the emigres use less the excluding text model. Some emigres, like heinrich mann and thomas mann, who have never uttered any univocal exclusion, serve as models. The reintegration of the intellectuals who stayed in germany in the community of the "real" intellectuals and of the opponents of nazism takes place in the context of the discussion about the "other germany"; at this point they are considered no more as "renegades" but as members of the "inner emigration", which allows the emigres to refutate the thesis of an identity between hitler and germany. These texts show that the emigration has her own discurse, which is internal and strongly ideological ; they also show the limits of the politisation of the noncommunist emigres, whose discurse keeps within the cultural field. The excluding and normative character of these texts show the influence of the nazi discurse, as the emigres, on judging upon the intellectuals in germany, use the same categories as the nazis, but invert them. There seems to be a contamination, mainly in the form of the discurse. Between the "counter-discurse" of the emigres and the discurse they oppose to.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (650 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2915
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.