Les sites du ghoubbet a djibouti dans le cadre de la prehistoire recente de l'afrique de l'est

par BENOIT POISBLAUD

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Roger Joussaume.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Résumé

    Le ghoubbet est une region volcanique tres aride, au fond du golfe de tadjoura, a djibouti. Malgre un cadre de vie defavorable, il a connu une occupation au cours de la prehistoire recente. La cote est en effet marquee par des installations restees en l'etat depuis leur abandon. Nous ne savions cependant que peu de choses sur le fonctionnement de ces sites, uniques dans la region. L'objectif du travail que nous presentons est d'etudier cet ensemble archeologique, afin de determiner pourquoi il a ete utilise et comment vivaient ses occupants. Pour n'ecarter aucune hypothese, nous avons fait le choix d'analyser chacun des elements mis au jour, en esperant que cette demarche nous permettra d'expliquer les activites pratiquees dans les sites, puis, dans un second temps, de decouvrir le role joue par ceux-ci dans un contexte economique plus large. A ce stade de notre etude, nous pouvons imaginer que des groupes sont venus dans cette region pour pratiquer deux activites specialisees : la peche, et la recolte de sel, a l'aide de pics. Retrouves dans tous les sites. Ces hommes vivaient dans des huttes, dont les traces subsistent sous la forme de cercles de pierres. Quelques objets usuels,particulierement de la ceramique, en marquent l'occupation. Un debitage microlithique a ete pratique dans certains sites. Des cairns s'etendent a proximite. Des huitres, seuls restes fauniques, etaient consommees, comme en temoignent des amas coquilliers. Aucun element ne permet d'affirmer une exploitation neolithique. Le nombre relativement faible des vestiges et leur homogeneite plaident pour une frequentation temporaire des lieux par un seul groupe culturel. Les produits collectes (sel, poissons, pieces lithiques) devaient etre destines a des camps situes dans les montagnes en retrait du ghoubbet ou le reste de la population beneficiait de conditions d'existence moins rudes. Un placement de ce groupe dans la prehistoire de l'afrique de l'est le daterait dans le 3eme millenaire av. J. -c.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 479 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 194 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2406
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.