L'art comme emballage : oscillation entre invagination et evagination

par Faten Chouba Skhiri

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Éliane Chiron.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Art as packing oscillation between invagination and evagination


  • Résumé

    De l'emballage il est difficile de parler rigoureusement. C'est un concept dans un etat de devenir et n'est jamais accompli, il est saisi dans l'entrecroisement de niveaux differents. Comme epaisseur, feuilletage, interpenetration des couches, interference des strates, il se situe au terme d'un parcours fait d'emboitements successifs. Au-dela de la disparite des productions, l'emballage etale unelogique interne fondee sur le principe de retournement qui permet de rebrousser chemin et de confronter des concepts contradictoires. C'est une analyse d'un rapport surface-profondeur, ou peuvent se jouer toutes les ambivalences des relations inversees, entre invagination/evagination, dedans/dehors, contenant/contenu, ephemere/durable, present/passe, feminin/masculin, mort/naissance, vide/plein, remede/poison, etc. Une esthetique de la superficialite qui necessite un regard qui sillonne, taille et entame comme pour extraire une substance. Il s'agit d'une exploration complexe du visible, d'un voyage dans l'intimite d'une surface. Installe dans un milieu naturel, l'emballage questionne les habitudes de vision. Il s'insere dans son environnement selon une relation de contenance par adherence. Son interpretation depend essentiellement de son lieu d'implantation qui constitue a chaque fois son veritable contenu. En apparence, tout cela releve sans aucun doute d'une strategie typiquement moderne. Mais au fond, c'est un art qui marche a contre sens de son destin perceptuel, il procede par exhumation archeologique. Une profondeur mythique affleure la realite du visible, revelant des signes a interprete et des secrets a explorer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 352 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 290 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2379

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3518
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.