Epistemologie post-critique et scepticisme : perception, comportement et rationalite dans l'epistemologie de thomas samuel kuhn

par Fabien Eugène Emboussi Nyano

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jan Sebestik.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Résumé

    Ce travail repose sur l'idee que le scepticisme est le probleme central de l'epistemologie. Platon critiquant les sophistes. Descartes essayant d'apporter une reponse aux doutes pyrrhonniens, kant et popper se battant contre hume en sont les illustrations. Kuhn a ete violemment attaque pour avoir exprime ce qui semble etre certaines des idees centrales de l'irrationalisme sceptique : negation de la verite, rejet de la raison, relativisation du progres. Nous defendons dans cette recherche, l'idee que pour comprendre kuhn, il faut comprendre sa theorie de la perception laquelle se trouve a l'origine de son rejet de l'epistemologie traditionnelle. Contrairement a la theorie classique qui veut que la perception soit une espece de processus double dans lequel nous sentons puis interpretons, ildefend l'idee que la sensation est une reaction de l'organisme aux stimuli environnementaux. Cette reaction est concue comme etant le terme d'un processus linguistique, social et culturel. Par cela, il ouvre la porte a la naturalisation de l'epistemologie, car la connaissance devient une part de la perception. Quand on comprend cette naturalisation, la centralite du paradigme peut etre comprise. Nous avons essaye de mettre en evidence la difference entre paradigme et theorie et expliquer le sens propre de la notion d' << exemple exemplaire >>. Nous pouvons alors expliquer pourquoi l'uvre de kuhn est une critique du nationalisme traditionnel, du fait qu'il rejette les criteres traditionnels de l'evaluation : verification, falsification, simplicite, etc. , comme idealisations qui correspondent peu ou mal a la pratique reelle de la science. L'etude souligne le fait que ce rationalisme cartesien est remplace dans les ecrits de kuhn par un rationalisme darwinien, dans lequel la notion de lutte pour la vie prend une place eminente. Nous concluons que l'uvre de kuhn, a cote de celles de hanson, sellars, feyerabend entre autres, ouvre un nouveau chapitre dans l'histoire de la philosophie. Ce chapitre, qui est celui du rejet complet du cartesianisme, pourrait etre celui de la naissance d'une nouvelle tradition.

  • Titre traduit

    Post-critical epistemology and skepticism


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

Épistémologie post-critique et scepticisme


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol (565 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 267 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Atelier national de Reproduction des Thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Épistémologie post-critique et scepticisme
  • Détails : 2 microfiches
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?